Rituels : le thriller retord

Résumé

Cherche-Midi Editeur. Parution : octobre 2018. Prix : 21€

Docteur en neurosciences et agent du FBI, Sayer Altair s’ingénie à étudier et à décrypter le profil des tueurs en série. Mais pour l’instant, ses recherches sur d’éventuelles différences neurologiques avec un individu normal sont dans l’impasse.

Appelée sur une scène qui mélange rituels mayas et mise en scène macabre, elle va alors se retrouver confrontée à un profil tout à fait singulier et fascinant. Que cherche le tueur en administrant à ses victimes des drogues hallucinogènes utilisées par les chamans ? Pourquoi les conduit-il plusieurs fois aux portes de la mort sans les achever, avant de les abandonner pour les laisser mourir ? A quel jeu joue-t-il avec le FBI ?

Plus l’enquête avance, plus la partie devient complexe et notre neuroscientifique aura fort à faire pour comprendre l’enjeu de ces Rituels.

Rituels : le thriller qui fait le job

Rituels est un thriller retord. Aussi complexe que le labyrinthe du Minotaure, il multiplie fausses pistes, rebondissements et twist qui dérobent la vérité comme des chausse-trappes sous les pieds du lecteur. Utilisant quelques éléments classiques du thriller (FBI, tueur en série, mises en scène macabres, profiling) l’intrigue ne cesse de se pimenter à chaque nouvel élément dévoilé.

L’objet n’est pourtant pas exempt de défauts. De façon paradoxale, l’architecture savante de l’histoire cohabite avec des évidences si grosses que le lecteur ne peut que tiquer en les voyants passer crème sous le nez des agents du FBI. Comme un pet sur une plaque de verglas, aurait dit prosaïquement Dame Sélie. Vous savez, ce genre d’évidence qui vous fait dire au personnage du film : Je serais toi, je ne ferais pas ça.
Le genre d’évidence qui entre dans la catégorie On  ne se sépare pas face à un tueur en série ou Il est fort probablement dangereux de se mettre à l’abri dans cette maison hantée sombre et déserte, dont personne n’est jamais ressorti, un soir d’orage. L’évidence qui laisse perplexe, arrivant comme un chien dans un jeu de quilles, au milieu d’une histoire plutôt bien pensée, en somme.

Résultat de recherche d'images pour "gif HIMYM Robin no no no"
source

Pourtant force est de constater que la mayonnaise prend. Le postulat de base mêlant mythologie antique, fascination de la mort, course contre la montre et rituels glauques est intriguant. Même en fronçant le nez devant quelques incohérences, on se pique au jeu, récoltant les indices, élaborant mentalement des listes de suspects…  qui s’évanouiront peut-être au chapitre suivant, car Ellison Cooper se révèle excellente pour semer le doute et brouiller les pistes.

Mais au moment de la grande révélation finale, ce moment tant attendu où le coupable dévoile ses motivations, le soufflé se dégonfle. Oh le vilain goût de frustration ! Tout ce subtil enchevêtrement de pistes, cette intelligence machiavélique, ce jeu autour de la mort pour ça ?

Image associée

Rituels est un bon thriller qui fait le job. Il sait prendre son lecteur dans ses filets et le tenir en haleine. Jouant de la superstition, de la science et du macabre, il possédait une touche particulière et tous les éléments pour viser l’excellence. Mais il la rate. Et c’est dommage. Reste à savoir si sa suite Sacrifices, prévue pour 2019, nous réservera une meilleure surprise.

En lecture commune avec Isa la Rousse.

A lire

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

2 commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :