Johannesburg

Résumé

Editions La Table Ronde / Quai Voltaire. Parution  : janvier 2020. Prix : 23€

Johannesburg,  5 décembre 2013. Gin Brandt est de retour pour les quatre-vingt ans de sa mère Neve, avec laquelle elle entretient une relation douloureuse et plus que difficile.

September va lui, comme tous les jours, traîner sa douleur et sa misère devant le siège de la mine qui l’employait. Handicapé de naissance, il a été blessé lors d’une grève où la police a tiré sur les manifestants. Depuis sa vie il est devenu SDF et sa vie n’est qu’une longue suite de douleurs, éclairée par la seule présence attentionnée de sa soeur Dudu, employée par les voisins de Gin.

Des destins disparates que draine la force brute de Johannesburg, dont le passé fort imprègne chacun de ses sillons. Des destins qui vont se retrouver catalyser par un événement,  qui devient en une journée l’épicentre de la ville : le décès de Nelson Mandela.

Mon avis

Lumineux, brûlant, intense, tel est le portrait que nous dresse Fiona Melrose de Johannesburg, ville étrange et fascinante, lourdement marquée par son histoire.
Une ville, une histoire, un homme : Nelson Mandela.

Fiona Melrose nous fait vivre de l’intérieur l’écho de cet événement de dimension internationale que fût la mort de Madiba. Saisi à travers le prisme de ce deuil, les destins qu’elle saisit nous font plonger dans l’intime, le coeur vibrant de Johannesburg.

Au fur et à mesure que le deuil monte, se propage et gagne la ville, la tension devient plus lourde, palpable, épaisse, telle cette chaleur brûlante qui nous écrase. Tel cet orage qui menace la ville.

Toile de fond du roman, la mort de Mandela résonne comme un séisme, à travers les existences dans lesquelles Fiona Melrose nous fait voyager. Une forme de catalyseur. Ce deuil à la fois privé et pourtant partagé par toute une nation, semble englober la ville entière, avoir une résonance en chacun de ses habitants.

A la fin de cette journée du 5 décembre, quels destins auront basculé ? Des quartiers huppés à l’abri de fortune de September, de Gin à Dudu, en passant par Peter et Mercy, quelles existences auront radicalement modifié leur trajectoire ?
Un à un, les événements s’enchaînent comme une implacable chaîne de chute de dominos, faisant vibrer les nerfs du lecteur. Le pouls de la ville résonne comme un tambour dans l’esprit de ce dernier, alors que le rythme du récit va crescendo.

A la fois lucide et vibrante de passion pour cette ville insolite qu’est Johannesburg, la plume de Fiona Melrose lui trace ici un magnifique et douloureux message d’amour. Un roman tout simplement fascinant et incroyablement vibrant d’humanité.

Publié par

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.