Et si on regardait Demain nous appartient…(ou pas !)

Mes insomnies du moment me conduisent parfois en d’étranges contrées. C’est ainsi qu’à 1h30 du matin, je me suis retrouvée bloquée devant Demain nous appartient, une forme étrange de Plus Belle la Vie du pauvre, manquant singulièrement… de tout en fait.
Comme je suis partageuse, je me suis empressée de coller le pensum à July, qui est bien plus courageux que moi, parce que non, quand même, il ne faut pas abuser, après un épisode et demi, j’avais déjà atteint mes limites. Ceci dit, reconnaissons-le, j’ai fort bien dormi après… Mes insomnies ont miraculeusement disparu, mon cerveau craignant sans doute que je réitère l’expérience.

Mais laissons donc la parole à July, que j’ai donc maltraité sans vergogne en lui infligeant cela et à qui je souhaites donc un Joyeux Anniversaire. Tu l’as bien mérité mon p’tit vieux.

PS: vous trouverez mes commentaires en couleur dans cet article.


Alors qu’on ne sait pas quoi faire dans « le monde d’après », on se dit qu’il est à nous de nous forger un avenir et que Demain nous appartient. Coup de bol extraordinaire me direz-vous, c’est justement la série dont je vais vous parler aujourd’hui[1], qui passe tous les soirs de la semaine à 19h30 sur TF1 depuis maintenant 3 ans (la diffusion a commencé en juillet 2017).

Dans les arcanes de TF1, on lorgnait depuis longtemps sur Plus Belle la Vie. Chaque chaîne de télé rêve de copier la fiction de France 3 depuis longtemps. TF1 avant tenté Seconde Chance, M6 avait tenté Pas de secrets entre-nous, France 2 avait tenté Cinq Sœurs, et j’en passe… Tous annulés, jusqu’en 2017[2]. En 2017, Demain nous appartient fait son apparition à l’été. Ca ressemble au nouveau format de la saga de l’été, mais à 19h30, ce qui évite de dire à 21h « allez, j’me casse de ce barbecue, j’ai Zodiaque/Dolmen/La Prophétie d’Avignon à aller regarder, y’a trop de suspense, je peux pas manquer ça parce que nous ne sommes qu’en 2008 et mon magnétoscope vient de me lâcher ».

On vous apporte tout d’une saga de l’été : du mystère, Ingrid Chauvin, un assent du sudeuh vu que l’on est à Sète, des complots de pêcheurs trafiquant les quotas pour la pêche…[3], on fait comprendre que y’a 70 épisodes (on commence soft, à l’été, et au pire, en octobre, on déprogramme si besoin, pas idiot de la part de TF1). Puis on double à 140 épisodes, puis on rend ça définitif, installant dans le paysage audiovisuel français la série.

Et ça prend. La mayonnaise ne tourne pas, elle se tient… mais je dois reconnaître que ce n’est pas de mon goût. Déjà, Plus Belle la Vie, j’avais du mal. Mais là, je trouve qu’on tombe dans le kitschissime. Ingrid Chauvin n’est pas crédible, les intrigues sont dignes d’un mauvais polar. En fait, on est dans le Plus Belle la Vie du pauvre. Je vous vois déjà râler, dire que je ne suis qu’un mécréant qui critique juste pour le plaisir… Et vous avez raison, c’est ce que je fais. Mais faut avouer que pour présenter ça en fer de lance de la fiction française, il faudrait être Chauvin[4].

La série attire des comédiens (NDLR : en mal de carrière), au détour d’un zapping l’autre jour, il m’a semblé apercevoir Lorie, Frédéric Diefenthal ou encore Véronique Jeannot. Mais bon avec elle, on sait que toutes les séries racontent la même histoire : il y a toujours un garçon et une fille au désespoir…  Elle l’appelle, il ne l’entend pas ; il ne voit qu’elle mais elle ne le voit pas[5].

Les intrigues de la série sont aussi absurdes que celles de Flipper le dauphin (alors que le principe, c’est l’histoire d’un dauphin qui communique avec les humains quand même…).
[NDLR : Avec des pitchs sponsorisés ostensiblement par le Ministère de l’Ecologie (le projet pédagogique écologique) et des messages de prévention forts et  concernant le viol, du type  : Non mais il ne faut pas qu’elle reste seule, c’est important. Le problème n’étant pas le fond mais la forme qui manque de façon criant de subtilité et de naturel. Autant diffuser un bandeau en dessous. Sans compter des dialogues de haute volée :

–  Oh mon dieu ! Il y a eu une deuxième victime. C’est un violeur en série !
–  Mais on sait qui c’est ?

Oui, oui c’est Robert,  il a laissé ses empreintes, l’a annoncé sur Facebook, mais il court beaucoup trop vite  pour que les policiers ne l’attrapent.]

On se croirait dans une parodie des inconnus, genre ça :

Mais, comme d’autres séries, Demain nous appartient a un côté… hypnotisant par la mouise, fascinant car on a envie de voir jusqu’où ils veulent aller. On a envie de retrouver ce côté kitsch, ces intrigues nulles, ce jeu d’acteur aussi crédible qu’un homme politique qui vous dit qu’il veut votre bien et que c’est pour ça qu’il fait passer une réforme qui vous entube. Pour se vider la tête, c’est parfait. Mais c’est pas ma came[6].

La série fait des émules car France 2 a lancé Un si grand Soleil à 20h40. Le feuilleton a encore de beaux jours devant lui, et Plus Belle la Vie devra sans doute à l’avenir s’éclipser devant le soleil de France 2[7]. L’avenir nous le dira. En tout cas, on risque de retrouver pendant encore quelques années les Héraults de la ville de Sète.

July

[1] À la demande de June, hein, je m’inflige des trucs mais là, faut pas pousser. Mais chercher à comprendre les ordres de la rédac’chef, c’est déjà désobéir.

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/Plus_belle_la_vie#Concurrence, consulté le 27 juin 2020.

[3] Non, ça à Sète, c’est malheureusement authentique : https://france3-regions.francetvinfo.fr/occitanie/herault/sete/sete-cash-investigation-enquete-peche-au-thon-rouge-ca-remue-merde-rien-1619925.html consulté le 27 juin 2020.

[4] Désolé, c’était facile.

[5] Re-désolé, mais là, je ne pouvais pas passer à côté.

[6] Par contre, j’ai vu tout Cut, sur France Ô, donc voyez, je ne juge pas les goûts, hein !

[7] https://www.20minutes.fr/arts-stars/television/2737651-20200311-plus-belle-vie-fin-feuilleton-envisagee-bientot, consulté le 27 juin 2020.

Publié par

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

6 commentaires sur « Et si on regardait Demain nous appartient…(ou pas !) »

  1. Mais…Quel excellent article putain!
    Je regardes pas du tout ce feuilleton mais je dois avouer que je suis très friande des articles qui tapent sur des trucs foncièrement mauvais. Sachant qu’en plus, il y a quand meme quelques faits intéressants dans cette critique sur la mode des feuilletons, la concurrence, les topos (insupportables), les acteurs redondants (Ingrid Chauvin, on te voit à jouer dans absolument tous les feuilletons nuls qui passent (bon, ok j’avoue je kiffais Dolmen quand j’étais petite, mais merde Ingrid, passe à autre chose bondiou!))

    J’ai bien ri, merci :’)

    Aimé par 1 personne

    1. Moi aussi je regardais les sagas de l’été. Mais là, c’est trop pour moi.
      Cela dit quand on y pense, Dolmen y’avait un cliffhanger avec des crabes qui attaquaient une voiture… Mais sur 5 épisodes un été, ça allait. Sur 3 ans… ça va moins ^^

      Aimé par 2 personnes

  2. Ton article m’a fait beaucoup rire… c’est un vrai talent que de décrire aussi bien tout le mauvais goût et le côté insipide de ces séries! Ça me rassure, je n’ai pas la berlue en me disant que la moitié des acteurs français jouent faux, quand même !

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.