Le p’tit cadeau de l’oncle Paul

Depuis le temps qu’il nous en parlait à l’oreille via Twitter, enfin aujourd’hui, Paul McGuigan peut nous dévoiler le trailer officiel de son bébé.

Mesdames et Messieurs :

Victor Frankenstein, Official Traiter, copyright 20th Century FOX

J’avoue que j’ai jubilé en voyant le casting.

Déjà parce que j’adore James McAvoy.
C’est un acteur à qui je parviens à tout pardonner. C’est inexplicable mais c’est comme ça.

Tu es le professeur Charles Xavier jeune ? Et tu es face à un toi plus âgé ? Oui, oui. Très bien je te suis .

Et sans être une inconditionnelle de Daniel Radcliffe, la bande-annonce nous laisse entrevoir un duo jubilatoire.

J’avoue que j’ai été à deux doigts de faire pipi dans ma culotte à l’apparition d’Andrew Scott.
Je me suis laissée surprendre.

James McAvoy et Andrew Scott dans un film réalisé par Paul McGuigan
C’est Noël en août !

Et là où les Sherlockians vont se faire un petit plaisir supplémentaires c’est que Mark Gatiss et Alistair Petrie (Le Major Sholto dans The sign of Three, épisode 2, saison 3 de Sherlock) rejoignent le casting.

Même l’adorable Louise Brealey fait une apparition.

Ce qui ne fait qu’ajouter à ma joie, car pour m’être intéressée longuement à l’histoire de Frankestein et à sa création, j’attendais le film avec impatience.

Même je sais qu’il ne sera pas d’une fidélité sincère et absolue à la bible littéraire.

[ Nota : En la matière, pour les curieux, avant de voir le film, je vous conseille le livre de Radu Florescu et Matei Cazacu aux éditions Tallandier, qui reviennent de façon passionnante sur la genèse de l’oeuvre, démêlant l’histoire et la légende : Frankenstein

image

A noter que Matei Cazacu s’est fait une spécialité de sonder ce type de mythe littéraire, puisqu’il s’était déjà penché sur Dracula et le mythe du vampire, déjà en compagnie de Radu Florescu.

Le passage de l’un à l’autre étant logique puisque les deux oeuvres prennent naissance lors de la même soirée de 1816, chez Lord Byron, dans la villa Diodati sur les bords du lac de Genève (Elle existe encore).

Oui j’ai ma petite bibliothèque de monstres à la maison. ]

Ceci était la partie culturelle de cet article.

Le film risque d’être fort éloigné de ces préoccupations historiques et littéraires.

De ce que j’ai pu en voir, il nous promet une version de Frankenstein dans la veine du Sherlock Holmes de Guy Ritchie.

De l’humour, de l’action, du fantastique, Daniel Radcliffe avec une coupe approximative, un peu de n’importe quoi… Une belle aventure pile pour les fêtes.

Merci Uncle Paul. 😘