Les droits du sériphile/cinéphile

Comme nous le rappelle Le Petit Pingouin Vert sur son blog, un jour, M. Pennac a instauré les droits du lecteur. 10 droits pour donner envie de lire en toute liberté.

  1. « Le droit de ne pas lire ».
  2. « Le droit de sauter des pages ».
  3. « Le droit de ne pas finir un livre ».
  4. « Le droit de relire. »
  5. « Le droit de lire n’importe quoi ».
  6. « Le droit au bovarysme (maladie textuellement transmissible) ».
  7. « Le droit de lire n’importe où ».
  8. « Le droit de grappiller ».
  9. « Le droit de lire à haute voix ».
  10. « Le droit de nous taire ».

Eh bien aujourd’hui, je vous propose de faire la même chose pour les sériphiles, sériphages, cinéphiles et autres amateurs d’images et d’histoires sur petits et grand écrans que nous sommes.

Des droits pour nous laisser la liberté de regarder ce que nous voulons pour nos raisons, sans avoir à se justifier, ni à subir de commentaires. Pour avoir le droit d’aimer le cinéma sans restriction. Pour le meilleur… et le pire !

Les droits du sériphile/ cinéphile.

  1. Le droit de détester un film que tout le monde a aimé.
  2. Le droit de ne pas aller voir un film ou visionner une série qui fait le buzz.
  3. Le droit de prendre un réalisateur en grippe.
  4. Le droit de ne pas aller voir un film au cinéma à sa sortie mais de l’aimer à la télévision.
  5. Le droit de ne pas finir une série. De ne jamais voir un film.
  6. Le droit d’avoir des chouchous dans les acteurs/ réalisateurs et de n’aller voir un film ou regarder une série rien que pour eux.
  7. Le droit de changer d’avis sur une série ou un film.
  8. Le droit de regarder d’aimer un film ou une série, juste parce-qu’il nous fait du bien.
  9. Le droit de poser le cerveau.
  10. Le droit de re-regarder jusqu’à connaître des scènes entières par coeur.
  11. Le droit de refuser les reboots/ remakes/ prequel et de préférer la saveur des originaux kitsch.
  12. Le droit d’être de mauvaise foi.
  13. Le droit de ne pas être spoiler.
  14. Le droit d’être impatient.
  15. Le droit de préférer la VO.
  16. Le droit de pinailler, de débattre pendant des heures juste une réplique ou un raccord.
  17. Le droit de saouler son monde sur sa série ou son film du moment (avec modération).
  18. Le droit d’être un grand enfant.
  19. Le droit aller à son rythme.
  20. Le droit d’être fan sans être regardé de travers.

Je vous laisse ratifier en commentaires et/ou apporter vos suggestions.Et si cet article est plébiscité, il en appellera d’autres pour développer chacun de ces points … A vous de jouer !

Je pense que ces droits seraient un bon texte fondateur pour le GrOG. Non ?

17 commentaires

  1. Ah j’aime beaucoup ! Surtout la 2, la 11 et la 15 ! (Non je n’ai jamais regardé GoT et je le vis bien, merci. ^^). Je rajouterais bien aussi « le droit d’aimer des séries françaises », parce que qu’est-ce que je me suis pris comme réflexions ado à cause de ça !

    Aimé par 1 personne

  2. \o/
    Et parce que je suis un adepte de ces pratiques, je rajouterai (au moins à titre très personnel ^^ ) le droit de râler contre les écarts avec l’oeuvre originelle et le droit de faire les gros yeux à ceux qui n’ont rien à foutre des oeuvres ayant inspiré le film / la série.

    Aimé par 3 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s