Avant toi.

Avant tout, merci au Petit Pingouin Vert qui m’a permis de découvrir cette lecture vers laquelle je ne serais probablement pas allée de prime abord.

Résumé.

bm_CVT_Avant-toi_7508Dans son petit coin perdu au fin fond de l’Angleterre, Lou se démène au fil des petits boulots pour apporter un soutien financier à sa famille. Lorsque le café où elle est travaille en tant que serveuse met la clé sous la porte, c’est le drame. Sans diplôme, ni formation, que va-t-elle pouvoir bien faire ? C’est alors qu’une étrange proposition s’offre à elle: jouer les dames de compagnie pour un tétraplégique. Mais le caractère de Will qui n’accepte pas sa nouvelle vie d’handicapé, n’est pas des plus aisés à apprivoiser et le jeune homme semble peu apprécier d’avoir un chaperon imposé par ses parents. Pourtant, peu à peu le caractère obstiné et franc de Lou commence à faire mouche. Jusqu’au jour elle apprend la vérité… Will a passé un contrat avec ses parents. Il leur laisse un répit de six mois avant de mettre fin à ses jours. Comment Lou va -t-elle gérer cette terrible réalité ?

Mon avis.

Je suis allée vers ce livre sans même avoir lu la 4ème de couverture. Le Petit Pingouin Vert m’a juste dit  » Tiens je te donne celui-ci aussi. » et ma foi, je lui ai fait confiance.

Comme quoi, il faut toujours faire confiance à un Petit Pingouin. 

Alors forcément, quand j’ai commencé à entrer dans l’histoire et, la truffe au vent, à flairer la romance, j’ai eu peur.

Peur du larmoyant, du pathétique. Du pathos et de la guimauve en somme. J’ai redouté que outrepassant la réalité du handicap, on tombe dans la version « All you need is love« .

Eh bien, j’ai eu tort. Et grâce soit rendue à l’écriture addictive et très agréable de Jojo Moyes qui m’a empêché de refermer dare -dare le livre et de partir en courant.

Loin des clichés, la relation qui se noue entre Will et Lou n’est pas un long fleuve tranquille. Elle se construit patiemment sur les échecs de Lou, sur son apprentissage de que vit un tétraplégique, sur la souffrance de Will, sa vulnérabilité, le deuil impossible de son existence passée. Sur les différences entre leurs vies, entre leurs mondes, sur leurs failles aussi …

Ce n’est pas l’histoire d’une fille qui va arriver et métamorphoser miraculeusement l’existence d’un handicapé maussade. Non. C’est complexe, humain, délicat, fragile, douloureux.

Au fil du récit, le regard de Lou change. Elle voit les autres possibilités de vivre qui s’offrent à Will, mais aussi la souffrance perpétuelle, les obstacles, la fatalité médicale. Et peu à peu, c’est notre regard, nos opinions que fait vaciller la plume de Jojo Moyes. Sans moralisation et avec finesse, elle touche au sujet brûlant du droit à mourir avec une délicatesse rare. Du droit à quitter une existence qui n’en est plus une.

Si l’accent est mis sur la réalité quotidienne de la vie d’un tétraplégique, à aucun moment, l’auteur ne cherche à noircir exagérément le tableau et en parallèle du personnage de Will, elle évoque aussi ceux qui ont réussi à se créer une nouvelle vie heureuse malgré leur handicap.

C’est justement cela qui fait la beauté du livre, son intérêt, c’est que le récit se construit tout en nuances autour d’une idée d’acception, de compréhension. Et de fait,  qu’il sonne juste.

Malgré soi, on rentre dans l’histoire et on prend la place de Lou. On a le coeur qui tremble. On ressent l’injustice des choses. On se révolte. Mais on apprend, on comprend et peu à peu, on accepte l’intolérable.

Ce n’est pas l’histoire d’un miracle ou d’une rédemption. C’est le parcours de deux personnes dont les existences vont entrer en collision et qui vont se changer mutuellement. Et donc la vie ne sera plus jamais la même qu’avant.

Avant eux.

Avant toi.

Addendum.

Je vous invite également à lire la petite chronique de cet ouvrage sur le blog  Entre Nous.

A lire Non classé

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

17 commentaires Laisser un commentaire

  1. Je n’avais pas entendu parler de ce livre mais en fait j’avais vu la bande annonce du film qui me tente énormément !! Bref je pense que je lirais le livre avant de voir le film car ta critique donne très envie ! 🙂

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :