Throwback Thursday de Bettie Rose #30 : Va, je ne te hais point !

Telle était la consigne de notre pin-up au flamand rose 2.0 Bettie Rose Books pour les devoirs du jour. On peut dire que notre professeur ne nous laisse pas de répit sur les sujets…

Allons-y donc pour ce tango livresque et cinématographique. sur le thème « Va, je ne te hais point ».

Le tango livresque de June.

Et me voilà en pleine réflexion perplexe devant ma bibliothèque, avec une tasse de thé, dévisageant les étagères d’un oeil torve et cherchant celui à qui je vais briser le coeur en lui annonçant qu’il n’était pas mon premier choix.

bm_CVT_Avant-toi_7508

Editions Milady. Sortie : juin 2016. Prix : 7.90€

Dans son petit coin perdu au fin fond de l’Angleterre, Lou se démène au fil des petits boulots pour apporter un soutien financier à sa famille. Lorsque le café où elle est travaille en tant que serveuse met la clé sous la porte, c’est le drame. Sans diplôme, ni formation, que va-t-elle pouvoir bien faire ? C’est alors qu’une étrange proposition s’offre à elle: jouer les dames de compagnie pour un tétraplégique. Mais le caractère de Will qui n’accepte pas sa nouvelle vie d’handicapé, n’est pas des plus aisés à apprivoiser et le jeune homme semble peu apprécier d’avoir un chaperon imposé par ses parents. Pourtant, peu à peu le caractère obstiné et franc de Lou commence à faire mouche. Jusqu’au jour elle apprend la vérité… Will a passé un contrat avec ses parents. Il leur laisse un répit de six mois avant de mettre fin à ses jours. Comment Lou va -t-elle gérer cette terrible réalité ?

Voilà un livre que j’aurais reposé en fronçant le nez, redoutant la romance larmoyante, si je m’étais arrêtée à sa jaquette et à sa quatrième de couverture. Mais grâce à un Petit Pingouin Vert, j’y suis allée sans rien regarder, les yeux fermés, sans préjugés et j’ai aimé. J’ai aimé parce-que je suis tombée sur un récit étonnamment juste, où les existences de deux personnes entrent en collision de façon bouleversante, complexe, douloureuse.

Comme quoi, parfois, il faut savoir partir à l’aveuglette et tenter l’aventure.

Par ici la chronique !

Le tango cinéphile de June.

18387410.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Réal Edgar Wright (2005)

J’adore Nick Frost et Simon Pegg. Ce sont mes héros de l’humour britannique. Mais voilà, je suis de nature bien trop impressionnable. Alors le gore et l’horreur au cinéma, ce n’est pas ma tasse de thé. Sixième Sens m’a empêché de dormir pendant un mois, alors que pourtant c’est soft et les découpages de Sylar dans Heroes en son temps me fichaient dans tous mes états. J’ai eu un mal fou à pardonner ce rôle à Zachary Quinto.

Je ne suis pas une petite chose trouillarde. J’ai juste une imagination débordante et totalement indépendante de mon pragmatisme rationnel.

Mais Shaun of the Dead, je ne pouvais pas y couper.

Impossible.

Incontournable.

Premier visionnage, j’ai du arrêter lors de la seule scène vraiment crade, quand leur compagnon se fait dévorer le ventre vivant. Damned ! J’étais presque au bout et je riais bien. On ne voit quasiment rien, me direz-vous. Certes, mais il hurle et rien que l’idée me chamboule l’estomac.

Deuxième visionnage  : banco ! Je me bouche un poil les oreilles (toujours au même endroit) mais ça passe. Je suis peut-être un dragon qui n’aime pas la tripaille, cependant je suis un dragon persévérant.

Verdict : Cornetto Trilogy completed et j’adore ce film ! C’est tellement allumé et décaler, comment résister ?

Happy Throwback Thursday à tous et n’oubliez pas d’aller potasser vos lectures sur les autres blogs participants.

Bettie Rose Books Rêveuse éveillée – I believe in Pixie Dust – La couleur des mots – Plume Bleue – La tête dans les livres – Sometimes a book – Light and Smell – my boOks – Darcy Books – Les mots de Junko –  Tanuki No Monogatari – Lectures passion d’une vie – The little red reading books – Alohomora– The Cheshire book – Nanounette et ses lectures – De livres en livres – Cami the beetle –Chloe’s books and co – La Frog Family – Lady Butterfly and co – Lire à la folie – Au fil de l’imaginaire – LadiesColoc Blog – De la plume au clic – Chronique des mondes hallucinés – Mes lectures au fil des jours – Les histoires d’Amalia – ulostcontrol – le fil de mes lectures.

 

12 commentaires

  1. Ah ben tiens, très juste ce choix de livre, j’aurais pu faire le même 🙂 Je l’ai aussi lu à force de le voir tourner sur la blogo (et un peu parce que Emilia Clarke et ce cher Sammy, disons-le) et même si je voyais toutes les ficelles de romance qui me barbent d’habitude, j’ai été totalement embarquée 🙂
    Et je te comprends pour Shaun of the Dead ! Mais étonnamment, j’ai trouvé Hot Fuzz plus cracra (on en parle, du petit bout d’église qui lui tombe sur la tête ? 😛 et de l’autre, qui se prend un autre petit bout d’église en piercing de langue ? Sans oublier la gerbe de sang type tuyau d’arrosage avec les sécateurs.. 😛 ) Mais dans les deux films, c’est du trash que je supporte bien parce que c’est suffisamment gros et exagéré pour que ça passe ^^ (le troisième on n’en parle pas, le sang est bleu. C’est fou comme psychologiquement ça me fait plus rien du tout !)

    Aimé par 1 personne

    1. C’est tout à fait ça, du trash tellement exagéré que ça passe. C’est vrai aussi qu’Hot Fuzz en tient une couche niveau sanglant mais bizarrement j’étais trop dedans pour faire attention. Peut être que finalement c’est le côté viande avariée qui me dérange un peu ? 😂😂

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s