Loup Blanc. {MAJ}

{Ami lecteur, toi qui suis la quête des Petits Pédestres Croustillants à travers le cycle drenaï, arrêtes-toi ici te recueillir un instant. Car, c’est là l’ouvrage mémorable par lequel toute cette folle aventure a commencé. Une lecture commune avec le Charmant Petit Monstre par la grâce d’une OP des Editions Bragelonne et quelques mois plus tard, c’est en membres d’une guilde, en passe de devenir légendaire, que Le Brocoli de Merlin et Isa la Rousse se lancent, à leur tour, à la conquête de ce tome, qui a tout lancé.

Jamais déclaration d’amour à l’oeuvre de David Gemmell ne fut plus vibrante que cette aventure-là et la lecture de Loup Blanc restera dans nos mémoires la pierre blanche de cette folle épopée. Demain, nous attaquerons Légende. Demain nous nous tiendrons sur les murs de Dros Delnoch, aux côtés de Druss pour une ultime bataille. Mais pour l’heure je te laisse savourer les chroniques de mes valeureuses compagnes et tomber à ton tour sous le charme.}

Résumé.

511mt63hygl._sy400_.jpgEditions Bragelonne/Milady. Parution originale : septembre 20119. Dernière parution : janvier 2015. Prix : 22€(broché)

Après la défaite de la Bataille de la Passe de Skeln, la Ventria et Drenaï continuent de se déchirer, tandis que la Reine Sorcière de Naashan poursuit ses conquêtes. La guerre se répand comme une peste dans les royaumes, semant la mort, le chaos et la désolation.

Dans une Tantria ravagée, au coeur du monastère établi dans le château de Cobalsin, sous les robes d’un prêtre se cache un guerrier légendaire et terrifiant, qui a autrefois perpétré massacres et batailles pour la gloire et l’amour de la Reine Sorcière.

Mais aujourd’hui Skilgannon le Damné est hanté par le sang que portent ses mains et cherche la paix. Pourtant la guerre qui ravage ces contrées va le pousser à reprendre les armes et à entreprendre une quête singulière dépassant ses propres intérêts. Au bout de sa route, au delà des Montagnes de Sang, la légende d’un temple mystérieux et d’une déesse sans âge.

Sur ce chemin périlleux où ennemis, démons et créatures terrifiantes grouillent en nombre, il ne chevauchera pas seul. A ses côtés, marche Druss la Légende.

Mon avis.

J’ai partagé cette lecture avec le Charmant Petit Monstre (chronique à lire ici.), ce qui est une bonne chose, car j’espère qu’elle vous aidera à nuancer mon avis. Parce-que, autant le dire franchement, je ne vais absolument pas être objective.

Pourquoi ?

Tout simplement, parce-que je suis en amour avec Druss, Skilgannon et tout l’univers drenaï de David Gemmell depuis 2006. Hélas pour moi, c’est l’année où ce maître de l’Heroic-Fantasy nous a quitté, un  28 juillet, il y a donc dix ans exactement.

Me faire ça alors que je venais de tomber amoureuse de Druss, c’est vache.

Mais revenons-en à nos moutons. Loup Blanc est donc l’un des onze tomes du cycle drenaï qui relate les aventures, entre autres de Druss et Waylander mais aussi d’Ulric, Olek Silkgannon et Tenaka Khan. Des destins qui se croisent et se mêlent pour composer l’histoire de  ce territoire tel qu’imaginé par David Gemmell et dessiné par Dale Rippke pour  ce dernier.

imag2078_1.jpg
Copyright Editions Bragelonne/Dale Rippke

Des épopées magiques dont le souffle épique vous emporte à peine la première page tournée.

Loup Blanc ne fait pas exception à la règle. J’étais, certes, impatiente de replonger dans cet univers pour retrouver certains de mes héros avec ce tome qui m’avait échappé, mais il faut l’avouer : le style de Gemmell est un enchantement sans cesse renouvelé.

Accrochez-vous à votre pichet de rouge lentrian ou votre chope de bière car vous n’avez pas fini d’être étonnés. Combats épiques, créatures fantastiques, humour, magie, guerriers virtuoses, amitié, loyauté, vils desseins et nobles causes, prophéties et destins, traîtres, lâches, braves et héros torturés. Voilà les ingrédients que David Gemmell conjugue avec habileté avant de nous les servir dans des décors de toute beauté.

Les fils des destins se nouent, les histoires s’imbriquent, les péripéties s’enchaînent, les pages se tournent et l’imagination s’emballe. Au fil des lignes, des silhouettes s’esquissent, une double hache scintille, la lame dorée d’une épée à la garde d’ivoire déchire la nuit. Dans notre oreille grommelle la voix bourrue et grave d’un vieux guerrier à la stature imposante et à la barbe noire striée de fils d’argent, tandis que l’on sent sur son épaule se poser le regard d’acier de Skilgannon le Damné.

Tout est si bien pensé que c’en est un régal. Les personnages sont fournis, fouillés, travaillés, ramenant avec eux leur sale caractère et le poids de leur passé. Ils ne sont pas tout blancs. Bien des lames ont trempé dans le sang. Bien des songes sont hantés par le remord. Ce sont des guerriers virils, couillus je dirais presque, à la descente aussi solide que leur stature. Des héros à l’armure cabossés, aux yeux délavés d’avoir vu tant de morts, à l’âme fêlée d’avoir perdu tant d’êtres chers.

Ils sont aussi intègres, loyaux et braves qu’ils sèment la mort avec virtuosité et intransigeance. Mais on se prend à les imaginer, à les aimer, à épouser leur combat.  En leur compagnie, on s’évade avec plaisir dans cet autre monde complexe et mystérieux, frémissant au coeur des dangers.

Druss survivra-t-il à cette quête ? Vers quel destin Skilgannon est-il en train de s’acheminer ? Jianna la Reine Sorcière lui laissera-t-elle la vie ? Quel est le dessein d’Hewla la sorcière ? Qu’est-ce-qui hante l’esprit de Garianne ? Le temps se suspend avec notre souffle. Du monde extérieur, on a tout oublié. En un battement de cil, 408 pages d’avalées.

Est-il possible de se lancer dans cette aventure, sans avoir lu les autres volumes ? Sans aucun doute. Vous allez louper quelques références mais cela n’entravera en aucun cas votre lecture. Ce qui est certain par contre, c’est que vous risquez d’en redemander…

Nota Bene:

Pour ceux qui voudraient se lancer dans l’aventure et découvrir/redécouvrir/parfaire leur connaissance de l’oeuvre de David Gemmell, voici les volumes du cycle drenaï par ordre chronologique des événements relatés:

  • Waylander 
  • Waylander II 
  • Waylander III 
  • Druss la légende 
  • La Légende de Marche-Mort
  • Loup blanc 
  • Légende
  • Le Roi sur le seuil 
  • La Quête des héros perdus 
  • Les Guerriers de l’hiver 
  • Les Épées de la nuit et du jour

Mais David Gemmell n’a pas écrit que ce cycle et ce n’est pas moins de 45 ouvrages (si j’ai bien compté) que nous a laissé ce maître de l’Heroic-Fantasy. Malgré cela, je crois que je n’en aurais jamais assez…

17 commentaires

      1. Oui, c’est un de ses surnoms. C’est pour ça que je posais la question. Le nom de Driss le fait penser à Drizzt l’elfe noir (d’une autre série à succès que je n’ai pas lu), etc. Du coup, à lire le résumé j’ai une impression de déjà vu (qui est la raison pour laquelle je ne lis plus guère d’heroic fantasy, d’ailleurs, à part Pratchett).

        Aimé par 1 personne

      2. Après Druss n’a absolument rien d’un elfe noir. Il n’y a pas d’elfes à ma connaissance chez Gemmell. Son univers est plus shamanique pour le côté magique et ses personnages sont de bons gros guerriers. Il a un univers bien à lui . C’est d’ailleurs pour cela qu’il est connu comme l’un des maîtres du genre. Ses premiers écrits datent 1982 d’ailleurs. Le Loup Blanc de l’histoire n’est pas un personnage mais juste une référence symbolique.

        Aimé par 1 personne

  1. Je vais me mettre à lire plus de fantasy et David Gemmel semble être un bon auteur. Je te recommande le blog maedhros909.wordpress, tu trouveras plein de critiques sur cet auteur.
    Bisous à toi et à plus sur nos blogs respectifs!

    Aimé par 2 people

    1. Merci pour l’adresse, j’irais voir avec plaisir. David Gemmell est connu pour être l’un des maîtres du genre et j’aime beaucoup son univers plus shamanique et magique qu’elfique et très moyen-ageux. On a l’impression de se transposer dans une réalité parallèle de l’histoire.

      Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s