Freaky Friday :Comité de lutte contre le froid.

Voilà, avec cette petite introduction ironique, rapport aux récentes intempéries, je sais maintenant que j’ai toute votre attention.

Le thème du Throwback Thursday de Bettie Rose Books d’hier m’ayant bien plu, j’ai décidé de revenir moi-aussi dans les années 80 avec une chanson qui devrait mettre soleil et chaleur dans votre petit coeur… avant les températures polaires de la semaine prochaine.

Donc, dans la série Chansonnette qui reste dans la tête (et qui a, de fait, traversé années et générations) j’appelle à comparaître :

*Roulements de tambours*

En plus, je vous ai mis le clip d’époque, qui pique bien les yeux. Ne me remerciez pas.

C’est fou cette chanson ! Elle date de 1985 (J’avais 3 ans les gens !) et pourtant on l’a tous entendue au moins une fois. Quelque soit notre âge. Dans un mariage, une émission télé (Les Enfants de la Télé ont du la passer 12 000 fois. Ils ont une licence dessus je pense.), à la radio (Nostalgie ?), un enterrement de vie de jeune fille, que sais-je ?

Et vous savez quoi ? Elle fait toujours le même effet. On a beau se dire que Non, quand même… On se retrouve à bramer à plein poumons au bout de 30 secondes en sautillant bêtement. Je ne vous raconte même pas ce qui se passe devant mon clavier à cet instant précis

Dance Eleven photo Elevendance.gif
Source

A la meumeumer au cours de la journée. Elle vous colle à la peau et vous met la pêche. Sans que vous n’ayez conscience de ce qui se passe.

Alors j’ai deux théories pour expliquer ça :

  • Gilbert Montagné sort en réalité de Poudlard, et cette chanson est un sortilège Humora Luminus. (Oui, je viens de le sortir d’un poney, celui-là).  Ce qui expliquerait que cet homme ne perde jamais sa joie de vivre, ni sa bonne humeur.
  • Le fait que justement il chante avec une patate d’enfer, un truc de fou qui vient des tripes, rend la chanson irrésistible ? Je vous le dis honnêtement, l’énergie de cet homme-là me scotche.  Regardez cette version live, on dirait que même les danseurs pris un truc. Tout le monde a l’air super content d’être là, les gens de tous âges chantent, dansent. Sérieux, oubliez les anxiolytiques, avertissez la Sécu, on a mieux, on a Gilbert Montagné.

Depuis sa sortie, la chanson a été plusieurs fois disque de platine et son succès ne se dément pas. Elle est reprise à de nombreuses reprises. Et en 2013, c’est Matt Houston le chanteur guadeloupéen, qui en propose une version zouk en duo avec Gilbert Montagné. Et ma foi, je vous laisse aussi écouter ça… Rien pour l’anecdote avec la guenon (Si, si à 1.15 ! Et là vous avez la preuve que je m’inflige tout ce que je vous fais écouter. )

Si ça vous reste en tête tout le weekend, ne me remerciez pas ! C’est offert par la maison. A la limite, prenez un mojito, un planteur et dansez quoi !

Pour ma part, je vais remercier pour l’inspiration, ma prof de sport, qui nous a collé ça pendant la séance de steps. Après 15 jours d’excès en tous genres, elle n’a rien trouvé de mieux pour nous faire suinter du gras. Toute la semaine, je l’ai eu en tête ! Du coup, comment ne pas la partager ?! Vous pouvez la remercier.

Quand je pense qu’on remet ça lundi …