L’Autre Fils

Résumé.

41rkl0eyw8lEditions Amazon Crossing. Parution : Décembre 2016

Prix : 9.99 €. Disponible en abonnement Kindle. 

Disponible sur Amazon

A soixante-dix ans passés, Alice se trouve piégée depuis bien trop longtemps dans le quotidien faussement parfait d’un mariage arrangé et sans amour. Sous la façade d’une relation conjugale normale, se dissimulent la peur, la violence et les coups.  Pour ses deux garçons, elle a tout supporté, s’accoutumant à l’intolérable. Devenus grands, chacun d’eux a fait sa route, pansant à sa manière les blessures de l’enfance. Mais un tel foyer peut-il s’effacer sans laisser de traces ? Alice elle-même est devenue une petite vieille femme aigrie, incapable d’apprécier quoi que ce soit. Pourtant lorsque sa meilleure amie Dot lui annonce avoir quitté son mari, Alice comprend soudain que, même à son âge, tout est encore possible. Aura-t-elle le courage de tout envoyer valser pour recommencer à vivre ?

Mon avis.

Après La Femme du Photographe qui m’avait déjà séduite, ce nouvel ouvrage de Nick Alexander confirme le don de cet auteur pour parler avec justesse dès relations humaines et des drames familiaux. L’Autre Fils aborde sans ambages, ni détours le problème de la violence conjugale. Il dépeint avec vérité ces histoires sombres qui se cachent parfois derrière la façade des vies ordinaires. Son style fluide raconte avec une aisance déconcertante les nœud familiaux, les blessures que l’on cache, les regards qu’on détourne, les souvenirs que l’on étouffe. Sans fioritures , sa simplicité donne une force brute et poignante au récit. Troublants de vérité, ses personnages se tiennent devant nous, comme dans un film. L’évolution d’Alice, ses motivations à rester, la relation qu’elle entretient ou non avec ses fils, les chemins très différents empruntés par ceux-ci, tout cela semble terriblement humain.

Certains trouveront peut-être une certaine froideur au récit, mais il me semble au contraire que c’est ce dépouillement qui fait toute sa force. L’auteur est en accord avec son sujet, ces vies où tout se tait, où il ne faut pas faire de vagues. Cependant, le récit n’est pas dénué d’une grande sensibilité. Bien au contraire. Au fur et à mesure que le récit avance, se lèvent des pans du voile et l’on va toujours plus vers l’intime, vers ce que l’on cache au fond de nous. Je reste toujours stupéfaite de la précision presque chirurgicale avec laquelle Nick Alexander dissèque les pans de l’âme humaine, ces petits morceaux de vie que l’on pourrait croire sans importance. Mêlant les fils de ces vies écorchées, il nous tient en haleine jusqu’au bout du chemin où nous laissons à regret ses personnages. L’Autre Fils confirme définitivement mon intérêt pour le style particulier de cet auteur, que je ne peux que recommander de découvrir.

Une lecture en partenariat avec les Editions Amazon Crossing. 

1 commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s