Le Chat.

Fiche technique.

le_chatSortie : 1971

Réal : Pierre Granier-Deferre

Casting : Simone Signoret, Jean Gabin, Annie Cordy.

Récompenses : Ours d’argent pour Simone Signoret et Jean Gabin au Festival International du Film de Berlin. Nomination à l’Ours d’Or du meilleur film.

Synopsis.

Inspiré du roman éponyme de Georges Simenon.

Clémence et Julien sont un vieux couple sur lequel vingt-cinq ans de mariage sans enfant ont fait bien des dommages. Lui, typographe à la retraite, elle, ancienne trapéziste devenue infirme dans un accident, ils se supportent tant bien que mal, dans le huit-clos de leur petit pavillon, coincé entre les grands ensembles en construction. Jouant l’indifférence, ils parviennent à s’éviter jusqu’au jour où Julien ramène un chat auquel il consacre toute son affection. Une blessure supplémentaire pour Clémence délaissée, qui en devient folle de jalousie. Elle mène alors une campagne sans pitié contre le malheureux chat et finit par le tuer par accident. C’en est trop pour Julien. Une guerre mutique commence et d’étouffante, l’atmosphère devient désormais irrespirable…

Mon avis.

Ce huit-clos entre deux monstres sacrés du cinéma est toujours simplement fascinant. L’histoire décortique avec justesse la désagrégation de ce couple, qui s’est sans doute beaucoup aimé, mais que la vie a durement érodé. Et puis, ainsi que le souligne Pierre Granier-Deferre, en vieillissant on se déteste de changer et on en veut à l’autre. Il reste un fond de tendresse entre eux, mais pas suffisamment pour se supporter.

L’arrivée du chat qui monopolise l’affection de Julien, prend toute la place, la tendresse restant dans ce foyer va porter le coup fatal. A l’instar de ce monde des petits pavillons de banlieue qui s’effondre autour d’eux pour laisser la place aux grands ensemble, leur couple se fissure, se désagrège. Chaque altercation est un coup de masse qui fait tomber des murs. Ainsi qu’en témoigne l’extrait ci-dessous. La mise en scène de Pierre Granier-Deferre alternant les instants de vie du couple et ces scènes de destruction est d’ailleurs très pertinente sur ce point et donne au film une certaine puissance émotionnelle.

C’est un film juste mais dur et poignant qui vous serre le ventre. L’ambiance est lourde, oppressante. A l’instar du couple, on étouffe dans ce petit pavillon dont les murs semblent presque se resserrer. L’interprétation de Simone Signoret rend la détresse de son personnage poignante.Tout comme l’honnêteté brutale de Julien qui lui fait face. Ensemble, ils sont déchirants d’amertume, de rancœur et de tendresse, violents de tant d’égoïsme et de franchise jetés en pleine face. On les aime et on les déteste autant qu’eux-mêmes.

Le Chat est, selon ma conception, un classique incontournable. Exemple de maîtrise dans la mise en scène de la part d’un réalisateur qui a su comprendre son histoire, se l’approprier, la replacer dans un contexte contemporain pour amplifier son potentiel émotionnel. C’est aussi le 89ème film de Jean Gabin et sa première collaboration avec celle qu’il nomme la Môme Signoret. Ces deux-là y forment un duo époustouflant, d’une puissance de jeu rare. Ils s’appuient avec virtuosité chacun sur le jeu de l’autre pour renvoyer la balle avec une force émotionnelle qui a quelque chose d’une claque. Cette dynamique harmonieuse donne toute sa crédibilité au couple qu’ils incarnent, et, chose rare pour deux acteurs de cette envergure, ils cohabitent dans un équilibre parfait à l’écran, sans jamais « manger » l’autre.

Un film que je regarde sans jamais me lasser. Fascinée, subjuguée par la leçon de cinéma et d’interprétation qu’il représente.

3 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s