Prévert l’irréductible.

Résumé.

prevert-couv-1Editions Tohu-Bohu. Parution : janvier 2016. Prix 15€

Quand on parle de Prévert, c’est souvent l’image d’Epinal que cela évoque. Prévert le poète, le parolier, l’odeur de la craie, du tableau noir et les vers si souvent répétés par des générations d’écoliers.

Aussi dans cet ouvrage, Hervé Hamon esquisse-t-il, ainsi qu’il le dit joliment, une tentative de portrait plus intime. Plus proche de l’homme et de son caractère. De ses passions et de ses talents.

Mon avis.

Le nom de Prévert appelle tant de choses, tant de noms, une pléiades de talents aujourd’hui disparus : Gabin, Arletty, Carné, Breton, Queneau, Aragon, Grimault… Du théâtre, de la politique, du cinéma, de la poésie. Cet éclectisme fou qui parvient à fédérer autour de lui autant talents qui gravitent comme des planètes. Les copains, les potos qui l’accompagnent toujours, comme dans une chanson de Brassens.

Prévert c’est le pacifiste qui fait de la Résistance, sans armes mais le coeur en bandoulière. C’est celui qui est rouge de coeur mais se refuse d’appartenir complètement à un parti. C’est  celui qui rafistole les scénarios pour en faire des pépites. Celui qui attire la gloire sans avoir cure. C’est un anticléricalisme bien tranché, un ton libertaire à l’humour vif, une élégance à l’anglaise, la dent dure et l’âme intègre. C’est le groupe Octobre, La Belle Equipe, Quai des Brumes, Les Visiteurs du soir, Les enfants du Paradis, Paroles et tellement de choses encore qui se sont infiltrées dans notre inconscient. On croit le connaître mais en réalité comment saisir cet homme qui a vécu tant de vies en une seule ?

wp-1487682433499.jpg

Pourtant, à force de témoignages et de documents, Hervé Hamon parvient à retracer l’homme. Au fil de son écriture galopante et vibrante de tendresse, ce n’est plus un portrait qu’il esquisse, c’est une âme qu’il fait revivre. Une âme libre, un talent et tout ce monde de créativité bouillonnante dans lequel il a baigné.

L’attachée de presse des Editions Tohu-Bohu m’avait dit de cet ouvrage : « Prévert l’irréductible se dévore dans l’heure. » Elle n’avait pas menti. C’est tout bonnement fascinant et les pages glissent toutes seules. Hervé Hamon maîtrise son sujet à la perfection et sa plume pleine de passion raconte avec  sensibilité une époque et un homme inoubliable.

Alors que j’évoquais ma lecture de cet ouvrage, on m’a demandé ce qu’on pouvait apprendre de plus sur Prévert. Apparemment, tout.

Sur la couverture, Prévert, la cigarette au coin de la bouche, le galurin posé avec élégance sur la tête, manteau en drap de laine bleu foncé, veston croisé et cravate rouge, semble nous attendre pour aller se promener dans Paris, en divaguant au gré des inspirations.

 wp-1487610908669.jpgMerci aux  Editions Tohu-Bohu pour leur confiance

14 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s