Freaky Friday : Hymn for the weekend

Selon une étude absolument très sérieuse, écouter 20% de tubes des années 80 avant le weekend serait bon pour le moral.

Toujours selon la même étude, vous venez de vous faire dragoniser.

Evidemment que c’est du flan.

Mais ça faisait tellement longtemps que je ne vous avais pas fait un petit pot-pourri de tubes des années 80. Retour sur ces tubes qui ont fait bouger le dance floor mais dont qu’on voudrait oublier…

Si…

Par pitié…

Macumba (1984)

Sous le sunlight des Tropiques (1984)

Deuxième nomination au Freaky Friday

Oscar de la chanson qui fait taper des mains malgré toi.

Un peu plus près des étoiles (1986)

Oscar spécial « La drogue c’est le Mal » du Tanuki

Voyage voyage (1986)

Oscar de la coupe de cheveux coeur artichaut

Oscar du clip auquel on ne pige pas un broc mais qui fait peur.

Les Démons de Minuit (1987)

Oscar du scénario qui craque

Nuit de Folie (1988)

Oscar des plus beaux costards.

Oscar des plus belles lunettes.

Oscar de la chorégraphique/ mise en scène

Vous êtes en état d’échec critique si :

  • Vous avez chanté malgré vous et ça vous afflige un peu.
  • Vous souriez niaisement.
  • Vous vous êtes écrié : Oh putain ! Mais oui !
  • Votre enfance vient de défiler devant vos yeux et vous connaissez toutes les paroles.
  • Ces chansons font partie de votre playlist de folle soirée.

La maison n’accepte aucune réclamation quant aux éventuels effets secondaires du Freaky Friday. Mais vous pouvez toujours laisser vos réclamations en commentaires, ça me fera rigoler.  

Bon weekend et Happy Freaky Friday !