Throwback Thursday de Bettie Rose # 35 : « The road is now calling »

« And though where the road then takes me
I cannot tell. »

Telle est la citation qui a surgit dans mon esprit, en lisant le sujet concocté par Bettie Rose Books et que je vous livre ci-dessous.

TBL

N’importe quelle quête a précisé Bettie Rose. Voyons, voyons que nous dit le Larousse :

Quête, nom féminin : du latin classique quaerere, chercher. Littéraire : action de chercher.

Certes… Eh bien mes lapins, on n’est pas sortis du sable !

La quête livresque de June.

De toutes les quêtes aventureuses, je pense que la plus ardue et la plus exploitée en littérature est la quête de soi. Au final, c’est celle que nous menons tous. Trouver qui l’on est, sa voie, son idéal, pour être heureux. Ce qui n’est pas toujours aisé car, ainsi que le dirait sentencieusement ce grand philosophe qu’est mon ami Kwet (qui est une loutre) :

« La vie ce n’est pas du coca. »

Aussi aies-je choisi l’une de mes dernières lectures, La Perle et la Coquille. Un heureux hasard a mis ce livre entre mes mains il y a peu alors qu’il correspondait parfaitement à ce thème.

417iCIEzc6LLa Perle et la Coquille.

Editions Milady Littérature. Parution : juin 2016 Prix : 7.90€

Kaboul, 2007 : les Talibans font la loi dans les rues. Avec un père toxicomane et sans frère, Rahima et ses sœurs ne peuvent quitter la maison. Leur seul espoir réside dans la tradition des bacha posh, qui permettra à la jeune Rahima de se travestir jusqu’à ce qu’elle soit en âge de se marier. Elle jouit alors d’une liberté qui va la transformer à jamais, comme le fit, un siècle plus tôt, son ancêtre Shekiba. Les destinées de ces deux femmes se font écho, et permettent une exploration captivante de la condition féminine en Afghanistan.

La Perle et la Coquille c’est une quête de soi et de liberté. C’est la recherche perpétuelle de ce que vous réserve le destin, une question qui obsède d’une génération à l’autre,  Shekiba comme Rahima. Sont-elles vraiment destinées à subir ce destin de femme ? N’existe-t-il pas une autre sortie ? Le destin incroyable de l’une guidera des générations plus tard les pas de l’autre dans cette quête pour devenir maîtresse de sa propre existence.

La chronique est à retrouver ici. 

La quête cinématographique de June.

Je pourrais essayer de vous baratiner et de vous faire croire que j’ai drôlement cherché… Mais… Hein… Entre nous… C’est tellement une évidence que vous ne me croiriez pas. Vous l’attendez presque cette réponse. Et c’est venu comme un grand cri d’amour, alors pourquoi résister ?

Parce-que je l’ai aimée cette quête….

Même quand j’ai pesté sur les incohérences et les longueurs.

Même si cela a été une des rares quêtes où l’on peut faire une pause pipi pendant une scène et revenir sans que l’action ait progressé. Véridique, preuve en est la fameuse scène de la bataille contre les trolls dans le premier volet du Hobbit dont le début (juste le début) est ci-dessous.

Même si j’ai râlé sur les aigles qui se radinent toujours à la fin alors que s’ils s’étaient pointé dès le départ, tout le monde serait déjà chez soi. Merci les aigles !

Même si j’ai honni par moment la face larmoyante d’Elijah Wood (alors que je n’arriverais plus à voir quelqu’un d’autre dans ce rôle).

Même s’il n’y a pas à discuter, le Hobbit ne méritait pas une trilogie sponsorisée par l’office du tourisme de la Nouvelle-Zélande vue du ciel.

Je l’ai aimée cette quête. Déraisonnablement du début à la fin. Car elle m’a fait voyager, rire, rêver, vibrer, aimer… et râler !

Je l’ai aimée pour ses paysages magnifiques.

Je l’aimée pour ses personnages épiques, sa magie, ses histoires.

Je l’ai aimée pour son casting, ses performances techniques et artistiques.

Je l’ai aimée pour avoir rendu l’Heroic Fantasy au monde de la Culture et pour le regard d’enfant de Peter Jackson derrière la caméra.

Un très beau Throwback Thursday à tous et n’oubliez pas de poursuivre votre quête sur les autres blogs participants. On ne sait jamais ce qui vous y attend !

Bettie Rose Books – I believe in Pixie Dust – my boOks – Les tribulations de Coco – Au fil de l’imaginaire – La page qui marque – Vibration Littéraire – Alice in Neverland – Un fauteuil un livre un thé – Lire à la folie – Les lectures de Doris – Les mots de Junko – Une souris et des livres– Light and smell – La Frog Family – Les notes de Grâce M. – Emis’s bookcases –Sometimes a book – Laura Darcy – Au fil des pages – Lecture passion d’une vie – Over books – La couleur des mots – La tête en Claire – A touch of Blue Marine – Les lectures de Gabyelle – Akatsuki no manga –

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s