L’Instant Thé # 17

Le thé c’est une histoire de goût, de saveurs mais surtout de partage. C’est pourquoi je suis toujours heureuse de découvrir et de faire découvrir les sélections des blogs qui se joignent à ce rendez-vous.

Pour quelques minutes de détente, lâchez votre clavier, oubliez votre portable, calez-vous dans votre fauteuil, et laissez-vous porter… C’est l’Instant Thé, luxe, calme et volup-thé !

Image associée
Source

L’Instant Thé d’Un Bouquin dans la Tasse

La sélection : Malva Delight, de Cape&Cape. 14.90€/100gr

Coucou les petites tasses congelées !
Haut les filtres , j’arrive avec un thé africain tout doux pour vous réchauffer 🙂
Le thé en question Malva Delight est une création exclusive de Cape & Cape , maison spécialisée dans le rooibos, plante africaine communément appelée thé rouge, bien que totalement dépourvue de théine.
C’est bien un thé noir cela dit que je vous présente aujourd’hui , gourmandise absolue , pâtisserie en tasse, mélange composé d’ abricot, de toffee et de macaron coco.
20171114_161304

Premières Impressions.

Au nez , avant infusion , c’est le toffee ( caramel ) qui prends le dessus avec un côté très doux et sucré.
Je ne distingue pas du tout la coco mais il y a cependant un côté gâteau , je ne saurais pas vraiment comment l’expliquer mais c’est agréable !
20171114_161340
Infusion à 90 degrés pendant 4 minutes , la liqueur en sort , typique du thé noir , sombre mais ambrée , abricotée .
D’ailleurs , le fruit se fait une petite place au nez lors de l’attente.

Séduction.

En bouche, cette fois encore c’est le toffee qui prends le dessus suivi de près par l’amertume du thé noir, le tout restant très doux et réconfortant .
L’ abricot ne se distingue pas en lui même mais apporte une note acidulée évitant le trop de sucre.
La note finale est elle aussi très douce, l’amertume se lie avec la coco pour de longues notes persistants sur le palais.
Un joli spectacle qui fait danser les papilles en douceur en attendant la neige 🙂

L’Instant Thé de 28 films plus tard.

C’est avec plaisir que je continue l’aventure Instant Thé initiée par l’incroyable, la pétillante, mystérieuse et talentueuse June.

Nota de June : Ouaip ! C’est de moi qu’elle cause. Si vous voulez lancer des pétales de rose et chanter ma gloire, c’est maintenant.

Résultat de recherche d'images pour

Cette fois je vous présente un thé d’une marque confidentielle mais pourtant fort sympathique, Les Comptoirs des Colporteurs. L’unique boutique se trouve à Provins et les produits, tous à la rose, sont fabriqués dans la cité médiévale de Seine et Marne. J’ai eu un très gros coup de cœur pour cette ville que j’ai visité pour la première fois cet été, réputée pour ses remparts mais aussi ses roses, proposés sous différentes formes dans de nombreuses boutiques de la vieille ville, dans du savon comme dans le café. Tourisme en amoureux à Provins

Bien que possédant un site internet, je n’ai pas trouvé de lien permettant de commander ce thé rare car seulement disponible dans cette boutique, mais vous pouvez faire une demande sur leur site.

La Sélection : Thé Blanc Bai Mu Than Rose-Pêche des Comptoirs des Colporteurs de Provins, 6€/100gr.

Premières Impressions

Bai Mu Tan est la traduction phonétique française de Pivoine Blanche, le nom chinois de ce thé blanc.

L’Apparence : Le thé est vendu dans un sachet de 100gr de contenance. Le paquet est d’un rouge lisse et brillant, avec une jolie étiquette en papier vieilli. Pour ce qui est des feuilles, je n’ai jamais vu de fragments si grands, avec des branches pouvant faire plus d’un centimètre. Des boutons de rose sont présents en quantité dans le mélange, avec des morceaux de pêches séchés.

L’Odeur : Bon je suis malade et j’ai un peu le nez bouché, mais le bouquet est très doux, plus fruité que fleuri étonnamment, ce qui est un point positif n’étant pas une grande admiratrice des odeurs fleuries trop prononcées.

23602137_10215113462334548_684084415_n

Séduction

À l’image du bouquet, ce thé est très délicat au goût. Il se trouve alors un peu décevant tout en restant dans la lignée des thés blancs toujours doux en bouche. Je conseille de le boire accompagné d’une niflette, le gâteau traditionnel provinois, qui palliera au palais la légèreté de ce thé blanc.

L’Instant Thé de June.

La sélection  : Oolong Chataîgne Dammann Frères. 13€/100gr

Premières impressions.

Le nez plongé dans le sachet, c’est le chocolat et la vanille qui ressortent de façon très nette. Damned ! Je n’ai pas commandé un chocolat chaud, non d’une tasse de thé !

Deuxième plongeon dans le sachet. C’est très chocolaté et même si c’est gourmand et gourmet, je ne suis pas rassurée. Mes expériences avec des thés au chocolat ont été peu concluantes.

imag0379-12050853874.jpg

Mais on m’a tellement vanté l’Oolong à la châtaigne, que je me suis laissée tenter. Et puis, quoi de mieux pour un thé d’automne, que la châtaigne ? La note de vanille me réconforte un peu.

Lançons-nous et goûtons mes bons !

Séduction.

Infusée, la liqueur d’un joli brun de feuille d’automne diffuse un parfum très légèrement chocolaté. C’est bien plus discret qu’à sec. Le Oolong s’installe, distillant une légère touche plus végétale.

Mais, mais … ça commence à sentir la châtaigne !

imag0381-1589989728.jpg

 En bouche le Oolong déploie toute sa rondeur, accompagné par une fine note d’amande que je n’avais pas encore remarqué. Un voile de douceur vanillée nappe le palais.Et, ô enfin, châtaigne, je te tiens ! Gourmandise qui envahit la bouche, ravit mes papilles, reste  sur la langue.

Définitivement et indéniablement, j’ignore par mystère ou subtile alliance, cela goûte la châtaigne et la vanille.

Sans se presser le chocolat vient sublimer le tout en fond de bouche, mais sait rester discret.

Qu’il est doux ce thé ! Subtil, moelleux, réconfortant… comme un plaid. Un vrai bonheur d’automne !

Les pauses gourmandes de Fan Actuel.

Au fil des balades et périples, Fan Actuel nous emmène dans de petites et sympathiques pauses gourmandes dans les salons de thé. Aujourd’hui elle nous propose deux escales pour nous faire voyager l’esprit et les papilles. 

Première Escale : Paris, le Café des Chats.

Si le Café des Chats premier du nom a réussi à fidéliser une clientèle depuis son ouverture (et malgré la fermeture de celui du Marais), c’est parce qu’outre les chats qui sont sa spécialité, il n’a pas oublié d’être un réel salon de thé (même s’il faudrait qu’ils changent leur carte de temps en temps : on se lasse même des meilleures pâtisseries, quand le choix est réduit).
Pour leur offre de thés, ils ont fait confiance au Chapelier Fou, marque de thé bio assez connue. A la carte, donc, un choix petit mais costaud de « variéthés » :
– Tea for anarchist : Thé noir, mangue et papaye
– Hansel &Gretel : Thé noir, orange et cannelle
– Le Chartreux : Thé vert saveur Earl Grey et bergamote
– Roméo &Julien : Thé vert, grenade, framboise et gingembre
– Yeah’T : Thé vert, menthe verte
– Mon Précieux : Mélange détox, maté et thé vert
– Tatin Gourmand : Thé Rooibos, pomme grillée et cannelle
– Roche Aux Fées : Infusion citronnelle, réglisse et menthe
Je n’apprécie guère le thé noir, j’alterne donc généralement entre les 3 suivants : Roméo &Julien, Yeah’T et Tatin Gourmand, en fonction des saisons, de l’humeur ou de l’heure.

 

La sélection Tatin Gourmand, chez le Chapelier Fou, 8,50€ les 100g
 
Ce qu’en dit le Chapelier Fou :
« Cette boisson douce et gourmande vous transportera littéralement dans un autre temps. Imaginez, assis dans un fauteuil confortable devant un bon feu de cheminée en s’extasiant sur l’odeur alléchante des tartes tatin de mémé. 
Sans théine, ce rooibos bio sera le compagnon idéal de vos soirées, pour petits et grands, chaud au froid !
La douceur enrobée et enfantine des morceaux de pomme caramélisée est habillée et rehaussée d’épices, qui contrebalancent le côté sucré dans un juste et délicieux équilibre : cannelle, clou de girofle, mais aussi réglisse et fenouil.
La pomme vient en premier, et laisse peu à peu la place aux épices qui se propagent dans le palais tel un doux sillage longtemps après la dernière gorgée.
Ce rooibos du Chapelier Fou est à consommer sans modération. Découvrez l’origine et les bienfaits du rooibos dans notre encyclopédie du thé.
Sans théine, ce mélange exquis pourra être consommé le soir, par tout le monde, y compris les femmes enceintes, et fera une tisane d’allaitement parfaite, avec son fenouil discret mais bien présent.
Côté santé : un allié de la digestion, et plus précisément des déséquilibres intestinaux et des ballonnements. »
Origine : Afrique du Sud
Ingrédients : Rooibos*, morceaux de pomme *, morceaux de cannelle*, réglisse*, fenouil*, clous de girofle*, arôme naturel.

Premières impressions.

La tarte Tatin fait partie de mes faiblesses, alors c’est l’un des premiers thés que j’ai testés en ce lieu. De couleur ambrée, il exhale une bonne odeur un peu caramélisée, à la hauteur de son nom : gourmand.

23600290_1247338715370279_54354658_o

Séduction.

En bouche, le goût est comme souvent un peu moins prononcé que le parfum, mais cela le rend digeste malgré les épices annoncées. De par sa composition, il se marie à merveille avec une pâtisserie ou… le thé gourmand de la carte, devenant alors un Tatin gourmand au carré! Et en tant que rooibos, et donc sans théine, il est vraiment l’allié idéal d’un tea time un peu tardif pour ne pas causer d’insomnie.
Bilan :
Le premier thé goûté de la marque Le Chapelier Fou, il permet de se faire plaisir avec un plaisir gourmand bien chaud proche des zéros calories.
23627363_1248032055300945_667297612_o
En guest : Izmir, peluche avec les humains, terreur avec ses congénères…

Infos pratiques :

Le Café des Chats9 Rue Sedaine, 75011 Paris

Seconde escale  Birmingham : Edwardian Tearooms & The Bridge Café

C’est en Angleterre qu’est née ma lubie de chroniquer les cafés et restaurants de musées, car c’est là-bas que j’ai découvert les premiers qui m’ont semblé dignes d’intérêt. Il faudrait que je retourne à Londres prendre de bonnes photos de celui du Victoria & Albert Museum, le premier, de pur style Pré-Raphaelite. En attendant, voici un aperçu « Edwardian Tearooms » du Birmingham Museum and Art Gallery, dans le même genre très anglais.

Des banquettes moelleuses, des tables en bois plutôt façon pub que salon de thé, et pas mal de bruit aussi sous le haut plafond. Le long de la galerie se trouve une partie de la collection d’arts décoratifs (ferronnerie, cuivres de cuisine, etc).

bmag_cafe_3

Malheureusement, il y avait foule et le petit déjeuner n’était pas assez loin pour justifier un repas complet. Aussi j’ai opéré une retraite stratégique vers le Bridge Café, plus calme, car situé en bordure du couloir menant à l’aile du musée hébergeant la partie sur l’histoire de Birmingham. Qui de toute évidence attire moins les foules que la section Beaux-Arts, hors des journées scolaires. Le café proposait en outre des prix plus doux que les Tearooms, avec même une offre spécial à 4,95 £ pour un sandwich, une bouteille d’eau et un paquet de chips.

Vous me connaissez, j’ai plutôt opté pour une part de gâteau… Du Wallnut Cake, pour être précis, bien moelleux. Ils avaient également du Victoria Cake, mais le combo café / noix a emporté le match. La vendeuse était jeune et inexpérimentée mais fort aimable. Ce qui compensait amplement le délai à servir.

bmag_cafe_2

Informations pratiques.

Edwardian Tearooms
Du samedi au jeudi : 10h – 16h30
Vendredi : 10h30 – 16h30
(dernières commandes de nourriture à 16h)

The Bridge Café
Du lundi au vendredi : 11h – 15h.
Samedi : 10h – 16h.
(attention : paiement en espèces uniquement)

Retrouvez l’article complet sur le Birmingham Museum and Art Gallery

En vous souhaitant des moments plénitude théinées et le bonheur d’un plaid douillet avec une bonne lecture, je vous dis au mois prochain pour un nouvel Instant Thé.

Merci à toutes mes petites tasses, pleines de bonne volon-thé et complètement théinées. N’oubliez pas que si vous souhaitez vous joindre à nous, l‘Instant Thé c’est le 15 de chaque mois et vous pouvez me contacter par mail : tgordianknot@gmail.com

benedict cumberbatch tea GIF by BBC
Source

L'Instant Thé

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

5 commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :