Le p’tit bonheur # 5

« Cette idée de billet pleine de poésie et philosophie a été initiée par mon amie Pause Earl Grey. Une incitation pleine de douceur à profiter pleinement de la vie en racontant un petit quelque chose qui nous a rendu heureux cette semaine. »

En théorie, il ne devait pas y avoir de petit bonheur cette semaine, Pause Earl Grey  étant en escapade littéraire. Seulement voilà : j’ai eu une semaine pourrie. Du genre toutes les petites embrouilles pénible du monde qui te tombent sur le râble. Et que d’un jour à l’autre, ça n’en finit plus. Le genre de semaine dont tu as l’impression de faire un bullshit bingo sans fin.

Mais, même quand tu as la loose sidérale, un karma à faire marrer les cafards, il y a toujours des gens qui trouvent le moyen de mettre un peu de lumière.

Résultat de recherche d'images pour "light quote albus dumbledore gif"
source

Alors je devais les remercier. Pour les rires et les sourires. Le soutien. La présence.
J’espère que Pause Earl Grey  me pardonnera cette petite incartade.


Mes p’tits bonheurs cette semaine, ça a été :

  • De gagner le thriller de fifou au concours de ma copinaute Licorne Pretty Rose Mary.
  • Le Tanuki, toujours présente pour le soutien, le coup de main ou les fou-rires. WordPress aura notre peau, copine, avec ses excentricités.
  • Le live craquage sur les podcasts avec July. Je suis désolée par avance de ce que vous aurez à subir dans les prochaines semaines. Mais on ne regrette rien. Même pas les jeux de mots affligeants. Et c’est pas fini…
  • Les attentions de l’adorable Satorukudo qui envoie des surprises en douce et qui me le dit quand elle sent que je n’ai pas le moral… Après s’être arrangée pour que je les reçoive quand elle sera au boulot, pour ne pas que je la gronde.
Résultat de recherche d'images pour "doctor who Nine hug gif"
Source

Les p’tits bonheurs ce sont ces petits rien qui font toute la différence et vous permettent de relativiser. Finalement, ma semaine était pourrie… mais pas tant que ça.