The Guernsey Literary and Potato Peel Pie Society : le film !

Ou en français dans le texte Le Cercle Littéraire des Amateurs d’épluchures de patates.

Vous savez à quel point, comme beaucoup, j’ai eu le coup de foudre pour ce roman so bristish. Tout y est délicieux. Le style, le mélange des genres (épistolaire et narration), le ton, l’humour, la galerie des personnages (notamment celui bien trempé de Juliet), le mélange des émotions, les destins qui s’y croisent, le contexte… Même le décor de cette île de Guernesey est un acteur à part entière qui ajoute au charme de l’ensemble.

C’est tendre, c’est drôle, c’est triste aussi. Ce roman possède un charme indubitable et rien que de vous en parler, j’ai envie de le relire.

Retrouvez ma chronique du roman ici.

Aussi aies-je frétillé tout à la fois de bonheur et d’inquiétude en entendant parler de l’adaptation cinématographique qui doit sortir sur les écrans le  13 juin 2018 en France et le 20 avril pour les autres veinards. Je vous livre la bande annonce ci-dessous et on fait le point.

Premier bon point : le trailer

Ce premier aperçu semble fidèle au livre, dans l’esprit et le déroulement des événements. Evidemment c’est une première impression à confirmer ou infirmer par la suite. Mais de prime abord, j’ai retrouvé l’esprit du livre et je n’ai pas fait de grands bons sur ma chaise en hurlant « Au bûcher ! ».

Second bon point  : l’équipe.

Pour adapter ce livre, il fallait derrière une équipe qui comprenne l’essence de ce qui le compose. Qui sache raconter cette histoire, la faire vivre, rendre sa part d’humanité. Qui comprenne ce subtil mélange de rire et de larmes, d’humour et d’émotions par lequel le roman fait passer son lecteur. Et il semble que nous ayons un tiercé gagnant :

  • La production : Si j’en crois le trailer, on retrouver derrière cette adaptation, les producteurs du Best Exotic Marigold Hotel, un film dans la même veine, touchant et drôle. C’est rassurant dans le sens où on se dit que ce type d’histoire doit être leur domaine de prédilection et que cela a peut-être évité des coupes assassines destinées à faire un produit commercial. Espérons-le en tous cas…
  • La réalisation : On reste dans un contexte rassurant en retrouvant Mike Newell qui avait signé Four weddings and one funeral. Si le monsieur n’a pas signé que des trucs exceptionnels, cet antécédent joue tout de même sérieusement en sa faveur.
  • Le casting : L’atout principal à mon sens. On retrouve des acteurs et actrices que j’aime beaucoup dont Matthew Goode (The Crown), Katherine Parkinson (The IT Crowd),  Penelope Wilton (Downton Abbey), Michiel Huisman (Game of Thrones) et bien évidemment Lily James. Le choix de Lily James dans le rôle principal est une bonne surprise.  Je n’aurais pas pensé à elle au premier abord, mais à voir Juliet prendre ses traits dans le trailer, je me dit que ça pourrait LA bonne idée.

Rendez-vous en juin, à Gernesey ?

Je ne sais pas vous, mais moi ce trailer m’a fait plutôt bonne impression. Pas de faute de goût ou d’hérésie qui donne envie de fuir en courant, un ensemble d’éléments assez encourageants. Je doute que le film puisse avoir tout le charme du livre, mais cela pourrait être une adaptation assez réussie. A voir donc…