Versailles

Si vous êtes archi-fan de la série, ne lisez pas cette chronique, ça risque de vous donner de l’urticaire.

Si vous avez un poil de curiosité d’esprit, allez-y donc gaiement, majesté.

Je me suis arrêtée au trailer, sentant venir le truc sur le style Reign. July, lui, est allé jusqu’au bout, gloire lui soit rendue.

Or, s’il y a bien une chose sur laquelle il ne faut pas chatouiller un historien, c’est bien l’Histoire. July et l’Histoire c’est comme Indiana Jones et le vol de reliques, vous voyez : sans compromis.

Et là, à Versailles, ils ont clairement joué avec le feu. Attention ça brûle.

tumblr_mgtp2z2CsQ1rlpjvso1_400


Grand amateur d’histoire puisque j’en ai fait mon boulot, moins grand amateur de géographie mais j’en ai fait mon boulot quand même, je me suis mis à regarder Versailles, la série de Canal +. Versailles, keskecé ? C’est une série en 3 saisons de 10 épisodes de 52 minutes qui raconte l’histoire du roi Louis XIV et de la cour. Elle a été réalisée en anglais pour Canal + qui l’a vendue à l’international.

Et arrêtons tout de suite ici : si le titre peut faire rêver, la série fait beaucoup moins rêver. C’est mauvais de fond en comble. En effet, le scénario est cliché et truffé d’erreurs historiques ; les comédiens sont risibles à commencer par George Bladgen qui n’a aucune crédibilité en Louis XIV qui tente de faire son gentil et son tyran de façon alternative ; la réalisation est très (trop ?) moderne, contrairement à cette phrase qui contient deux fois un point-virgule, big-up à Balzac.

En fait, on réalise ça comme on réalise deux ans après un film sur un mec qui a posé un avion dans l’Hudson. On joue le « based on a true story » en réécrivant l’histoire parce que faut pas déconner, on la rend complètement différente. Par exemple, Louis XIV nous présente la magnifique galerie des Glaces[1] qui a été restaurée il y a peu[2] ce qui nous permet de l’apprécier dans la série et d’avoir un décor digne de ce nom. En effet, la série a été tournée à Versailles (ce qui montre bien que le domaine a besoin de sous pour s’entretenir[3] car peu de tournages y ont lieu) ce qui permet d’apprécier les décors. Du coup, ça fait une chose qu’on apprécie dans cette série : manque de bol, c’est le truc qui a trois siècles.

Revenons à notre présentation de la galerie des Glaces par Louis XIV, son épouse la reine étant à ses côtés. Celle-ci est présentée comme terminée par le roi qui est fier de la montrer à la cour comme un gosse montrerait à Tata June son nouveau jouet. Bon, jusque-là, pourquoi pas. Mais arrêtons-nous une seconde. La galerie des Glaces est terminée en 1684. Marie-Thérèse d’Autriche, la reine, meurt en… 1683. Et si je suis le premier à pardonner une petite entorse à l’histoire dans le cadre des films et des séries, là, non. NON. NON. La mort de la reine, on ne peut pas bouger ça quand même. Et l’utilisation du Requiem de Mozart alors qu’il n’est pas encore né, ça va pas être possible non plus[4]. Et ce ne sont là que deux exemples parmi d’autres répartis sur différentes saisons. Donc au niveau de l’histoire, comme dirait Arthur dans Kaamelott : « C’est pas terrible, c’est nul, nul, archi-nul, vous êtes des zéros[5].

Bon, tentons donc de nous retourner sur la réalisation. Comme dit précédemment, le seul truc appréciable sont les décors, naturels pour la plupart. Mais après il faut des trucs à la mode : une caméra épileptique qui n’a rien à envier à Guy Ritchie[6], une intrigue digne de Gossip Girl, des conspirateurs, du sexe, du rock & roll, de la violence inutile, bref, on tente de réécrire complètement l’histoire pour la rendre plus accrocheuse. Il faut que ce soit moderne, comme le démontre l’affiche en illustration de cet article. Il ne se passe d’ailleurs pas grand-chose au final (faudrait ne pas trop empiéter sur les scènes de sexe), et quand il se passe quelque chose, c’est souvent brouillon et incompréhensible.

Du coup, en ultime recours, tentons de nous tourner vers les comédiens qui peuvent parfois sauver une œuvre[7]. Et si les canons de beauté ont bien changé depuis le Grand Siècle[8], là faut quand même dire que ça devient nawak. On prend des acteurs qui sont là pour vendre par leur beauté et non par leur jeu. Les personnages doivent nécessairement bien rendre dans leurs costumes (parce que tout le monde sait qu’une bonne meuf, ça fait vendre… même si son jeu est pourri) mais au niveau de la direction, on repassera. Ajoutez à cela une langue anglaise pour vendre la série à l’international, et ça donne des comédiens qui disent « what do you think Monsieur Colbert ? ». Ouais, c’est moche, hein ?

En bref, je me suis coltiné les trois saisons comme je me suis coltiné d’autres trucs pourris : en guilty pleasure et pour critiquer la série et la descendre. Oui, ça c’est comme Louis XIV, comme mentalité, c’est bien français. Mais y’a des moments, il faudrait peut-être pas prendre trop le spectateur pour des truffes non plus. Et si Dumas disait qu’il est possible de violer l’histoire à condition de lui faire un enfant[9], il ne faudrait peut-être pas pousser trop loin le fantasme non plus et se recentrer sur une écriture et une réalisation de qualité. Parce que là, la copie est à revoir, de fond en comble.

July

[1] Non, June, ce n’est pas une galerie commerciale avec uniquement des marchands de glace.

[2] C’est une vraie merveille, si vous avez l’occasion, allez-y, courez-y, il faut avoir vu Versailles une fois dans sa vie.

[3] Pour un petit don, même tout petit, pour le Patrimoine mondial, c’est par ici : http://www.chateauversailles.fr/soutenir-versailles/etre-mecene

[4] Alors qu’une fois que Mozart est né, on peut dire que Mozart est là. OK je sors.

[5] Kaamelott, Livre I, Épisode 12, réalisé par Alexandre Astier.

[6] Je vous ai déjà parlé de son film Le Roi Arthur ? Oui ? Ah bien.

[7] C’est vrai, Meryl Streep et Pierce Brosnan sauvent Mamma Mia !

[8] Big-up Voltaire !

[9] Bon en vrai, il ne l’aurait pas dit…

Séries series

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

12 commentaires Laisser un commentaire

  1. Cher July, et chère  » Tata June  » comme il est si bien dit dans l’article : je vous remercie.
    Rien que pour le pun  » Mozart est là  » j’ai explosé de rire ! 😂
    Historienne de formation moi aussi, prof d’Hist-Géo, je suis pareille : faut pas me chatouiller sur l’Histoire et j’ai une sainte horreur des erreurs. (Mon Dieu, ça rime, je deviens poète 😆). Donc là tu m’a convaincue de ne jamais regarder cette série, car bordel de tête à cul, quand on souhaite réaliser et produire une série historique, on respecte au moins les dates !
    *Insérer ici gif d’Arthur exaspéré »
    Alors merci pour cette critique.  » Versailles  » ce sera sans moi. Je préfère aller visiter le château et ses jardins, que j’ai vu de nombreuses fois.
    Ce commentaire devient beaucoup trop long 😀

    J'aime

  2. Ouh la tu es dure ! Mais bon… moi au contraire je suis très bon public, et j’en ai conscience. Donc même si j’e vois que la série est très très adaptée, pour plaire au plus grand nombre (le gus lambda qui n’a pas fait une fac d’histoire), j’ai plaisir à regarder cette série.^^ Ceci dit, c’est vrai que pour les trucs vraiment énormes, genre de passer des musiques de Mozart avant sa naissance, c’est abusé… :-/

    Aimé par 1 personne

  3. Je fais partie des adeptes de cette série et je peux tout à fait comprendre ton point de vue. Etant historienne de formation, il m’a fallu trente secondes pour me rendre compte que la série déviait complètement de la réalité… j’ai alors commencé à la regarder comme une série sur une famille royale lambda, une série qui comporte surtout des intrigues de cour… et cela passe beaucoup mieux ! Mais il est vrai que le style de la série ne peut pas plaire à tout le monde.

    Aimé par 1 personne

  4. Mais c’est bien ce que je reproche à la série. Je pense qu’il y avait tellement à faire (et au final, peu a été fait sur Louis XIV), mais on pouvait faire de la qualité, pas quelque chose genre Reign… J’ai eu l’impression de regarder un truc de la CW. Après, si j’ai fini la série c’est que j’avais un côté guilty pleasure à voir cette série et que ça m’a bien fait marrer tellement c’était mauvais…
    Mais ce qui me désole le plus au final, c’est qu’on en a fait, à mes yeux, une daube intersidérale tout simplement pour pouvoir la vendre à l’américain moyen. Et arrivé à un moment, quand les Américains massacrent notre histoire (ou la leur), je m’en fiche, mais quand la production française massacre la nôtre, je laisse pas passer…
    Non, on ne regarde évidemment pas une série pour sa justesse historique. D’ailleurs, un film/une série/un roman/une BD historique nous en apprend bien plus sur la société qui l’a fait que sur la période historique. Mais à mes yeux, y’a des limites avec lesquelles on joue pas. Et si j’adore l’Empire romain qui est ma période de prédilection, Louis XIV fait partie de ces monstres sacrés avec lesquels on ne joue pas. Comme Henry VIII d’Angleterre, par exemple.

    Aimé par 2 personnes

  5. Mais WP m’agace à buguer sa race ! Mon commentaire d’hier n’est pas paru !
    Alors je disais donc que rien que pour le jeu de mot  » Mozart est là  » cette critique est formidable ! GG à toi July !
    L’ancienne étudiante en Histoire que je suis, qui hésitait à regarder cette série, après lecture de cet article, est désormais convaincue que ce n’est pas pour elle. Pas comme si j’avais un Master 2 en Histoire. Et que j’étais aussi du genre à avoir du mal avec certaines séries dîtes  » historiques « . Parce que faudrait voir à pas nous prendre pour les cons…
    Réaliser et produire une telle série : OK, mais prendre des libertés avec l’Histoire c’est NON et NON ! Au bûcheeeeeeeeeeeeeeer !
    La vulgarisation why not, mais pas au détriment de la réalité historique. Je commence à en avoir marre de ce type de séries, qu’ils arrêtent !

    Aimé par 1 personne

  6. Non mais faut pas m’encourager à faire des jeux de mots pareils, je vais en refaire ensuite et June va me tuer ! Bon allez, on va tenter d’en faire un ou deux autres d’ici la fin de l’année du coup mais c’est bien parce que je succombe à la demande populaire ^^

    Je suis dans le même cas que toi. J’ai un M2 en histoire et j’ai fini par l’enseigner, mais les petites entorses ne m’ont jamais dérangé. Après tout j’ai baigné dans Astérix et Alix depuis que je suis petit et on peut tout de même dire que ces deux bandes dessinées sont du détournement, il en va de même avec les 7 Vies de l’Epervier (un chef d’oeuvre, si on le prend à part entière, même si tout l’univers Masquerouge est sympa).
    On peut le dire aussi avec les romans : Les Trois Mousquetaires, pour commencer, Vingt ans après (les derniers mots du roi, c’est tiré par les cheveux, mais on est pris dedans, c’est fun !), le Comte de Monte-Cristo… Ou on peut continuer avec les romans de Jean-François Parrot que j’apprécie.
    Niveau télévisuel, on peut faire de bonnes choses : Rome était assez bien faite, même si les scénaristes ont leur propre vision de Césarion. Mais là, on est, comme le dit June dans son intro, dans un truc type Reign. Dans le kitschissime à souhait.

    Non, on ne regarde pas une série pour sa justesse historique, mais bon, y’a quand même des limites à vouloir faire des trucs qui collent à la société avec un truc épileptique et qui plus est, faux sur les grandes dates et même sur la société… Le problème est que les gens ont tendance à prendre ensuite la série pour argent comptant et après on va penser que la Reine a connu la galerie des Glaces ou que même les homosexuels avaient déjà des droits puisque Monsieur se montre sans retenue à la cour… Si l’avancée des droits homosexuels dans le monde est réelle (et tant mieux, parce qu’il reste du chemin à parcourir encore…), non, ce n’était pas le cas dès l’époque versaillaise : Monsieur faisait ce qu’il voulait à Saint-Cloud, mais à Versailles, il était aux côtés de son épouse. Et se méprendre sur de tels choses peut avoir des conséquences dans les mentalités… (« Oh bah ça va, les homos ont des droits depuis le XVIIe siècle, qu’ils arrêtent de réclamer plus » , ou que sais-je encore…)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :