Le p’tit bonheur #29 : Find the light

« Cette idée de billet pleine de poésie et philosophie a été initiée par mon amie Pause Earl Grey. Une incitation pleine de douceur à profiter pleinement de la vie en racontant un petit quelque chose qui nous a rendu heureux cette semaine. Tous ces petits tout qui font ces petits riens, comme disait l’autre. »


Après un certain ralenti, j’ai retrouvé un rythme de lecture dense. Non mieux j’ai littéralement dévoré des livres à la pelle. Et j’y ai pris un plaisir fou. Merci notamment au Paris des Merveilles de Pierre Pevel qui était exactement ce qui me fallait.

img_20180709_1542359106627200136257386.jpg

 

Autre bonheur de la semaine, j’ai eu la surprise de voir mon billet sur Alban Lenoir générer un important trafic. Ce qui m’a fait énormément plaisir pour cet acteur que j’aime beaucoup. Il faut dire qu’il a été relayé par la communauté HeroCorp et par certains du casting (merci Stéphanette Martelet) et ça fait bien plaisir aussi.

376494.jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx
©Empreinte Digitale / Six Pieds sur Terre

Ah le foot, le foot, le foot ! Les hommes et le foot ! Comme dirait l’autre. Je ne m’étendrais pas sur le sujet car j’en ai lu des vertes et des pas mûres cette semaine sur les réseaux sociaux : des pro, des anti, des déçus, des blasés… Et je n’ai franchement aucun envie de rentrer dans des polémiques stériles. Cependant une blogueuse a rédigé un article intelligent qui dit exactement le fond de ma pensée et si ça vous intéresse c’est par ici. Je la remercie car à la lecture de son billet, je me suis sentie moins seule.

Comme j’ai envie de partager du bonheur, je vais vous laisser sur ce joli morceau de Coldplay. Allez profitez, mettez-vous la pêche, partagez. Demain il sera toujours temps de pleurer si le temps vire au gris.

N’oubliez pas  : Le bonheur, ça n’a pas de prix  ! Et pour tous les emmerdeurs, il y a MasterCard.

adult-art-beautiful-612977.jpg
Source Pexels/ @Jacob

News en vrac

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

6 commentaires Laisser un commentaire

  1. Mais qu’on ne me parle pas de foot!
    Je retrouve exactement la même ambiance qu’en 98, pour ce que ça a duré… Dans les quartiers, c’est synonyme de bruit, de nuits sans sommeil (et comme ça a pété récemment par ici à Nantes, que la France gagne ou perdre, ça flambe et ça tire partout, merci…)
    Bon, Pevel, par contre, ouiiiiii!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :