The Lego Batman movie

Fiche technique

473837-jpg-r_1920_1080-f_jpg-q_x-xxyxx

Sortie : février 2017

Réal : Chris McKay

Casting : Will Arnett, Zach Galifianakis, Michael Cera, Ralph Fiennes

Synopsis.

Batman a enfin son propre film, il est le justicier adulé de Gotham, l’enfant chéri de toute une ville. Aimé, respecté, plébiscité. On ne pourrait imaginer héros plus heureux…

Enfin si on excepte :

  • qu’il est obsédé par sa rivalité avec Superman,
  • qu’il n’arrive pas à se faire des amis, même parmi les super-héros,
  • que le Joker entretient avec lui une relation de dépendance assez compliquée et s’obstine à lui pourrir la vie
  • et que, tout milliardaire et héros qu’il est, il est infichu d’avoir une vie sociale, rongé par l’angoisse de perdre à nouveau des êtres chers.

Mais à force de refuser de laisser entrer des gens dans votre vie, ceux-ci finissent par entrer de force et pour sauver Gotham à nouveau, il lui faudra cette fois une équipe…

Mon avis.

Me basant sur la bande-annonce et mon excellent souvenir de La Grande Aventure Lego (aka The Lego Movie en VO), je suis allée en confiance voir ce nouveau volet, avec le Minion et l’Alter Ego en prétexte. Et j’ai eu bien raison.

L’immense avantage de ce type de film d’animation c’est que leurs créateurs sont profondément geeks, des passionnés de Comics et cinéma, et ça se sent. Du coup, il y automatiquement deux niveaux de lecture

  • Un pour les Minions qui sont ravis de voir un film avec plein de supers héros en jouets très drôles et des morales pas trop lénifiantes mais qui vont bien, du type Les amis sont la famille ou On est plus forts en équipe. 
  • Un pour les parents qui sont au Disneyland de la référence geek, que ce soit cinéma, séries ou Comics. Voir des Daleks et Voldemort faire équipe avec le Joker pour enquiquiner Batman, c’était du savoureux n’importe quoi mais c’était hilarant. Et ce n’est qu’un pauvre aperçu des multiples références qui émaillent le film. Mention spéciale à l’ami Lost : je pense que tu serais globalement satisfait de la façon dont les personnages et histoires originales sont rendues et respectés. Même si cela reste un film pour jeune public et que c’est un joyeux mélange.

En somme tout le monde y trouve son compte et je vous promets que la bande-son envoie du bien plus lourd que les chansons Disney. Ce qui ne dérange absolument pas les Minions, j’en vu se lever pour danser pendant la séance. Pas le mien, qui était beaucoup absorbé, les yeux vissés à l’écran, la bouche ouverte :  » Maman y’ a Superman ! Maman y’a des Daleks ! »

Sachez au passage, que bien d’autres méchants iconiques auraient pu être présent dans le film, j’en regrette en particulier un, vous saurez lequel, mais ils ont été écarté en raison de la difficulté d’intégration et du public visé, comme l’indique le réalisateur Chris McKay dans l’interview suivante :

J’aurai mis Kathy Bates de Misery, l’ennemi de Sherlock Holmes, Moriarty, et à un moment donné, j’ai évoqué l’idée du personnage joué par Daniel Day Lewis dans Gangs of New York, ainsi que celui de David Carradine dans Kill Bill. Mais à un moment, vous devez mettre en balance les personnages que les enfants vont croiser dans le film » précise-t-il. « Car dans l’univers Lego, c’est parfois difficile d’avoir une incarnation rapide de quelque chose. J’étais déjà inquiet parce que je trouvais qu’on ne développait pas assez certains personnages. A un moment, on avait ajouté HAL 9000 dans le film, avant de nous rendre compte que c’était une lecture trop compliquée pour le jeune public. Peut-être que dans les futurs films, nous essaierons d’en intégrer plusieurs ».

Source Allociné

Le second degré est omniprésent. Les parents pleurent de rire et les Minions sont au Paradis : T’as vu Maman, Robin il a lancé son pantalon ! Maman a surtout reconnu la voix de Stéphane Bern qui fait Alfred en VF, ce qui la met en joie (même si elle regrette la VO avec Raph Fiennes).

gallery-1482175196-lego1
Source

Côté animation, on n’est pas déçus sur le stop-motion. Le film met la barre encore plus haut que son prédécesseur Lego. C’est tout simplement bluffant et génial visuellement. Clin d’oeil aux Lego et au film précédent, Batman utilise lui-aussi  le talent Maître de Construction pour se bâtir des vaisseaux en vol avec les fameuses petites pièces. Clin d’oeil que j’ai adoré, le côté Lego est totalement assumé. Sans compter que l’effet visuel claque.

Les personnages sont hyper-expressifs et il y a une belle fluidité de mouvement, tout en gardant l’effet Lego qui est sujet à de petits running gags comme le brushing de Bruce Wayne qui se remet en place.

Pour terminer mention spéciale au personnage de Harley Quinn qui rend bien hommage à son modèle de Comics et a des looks absolument géniaux. Autant vous dire que je veux bien sa version Lego pour la mettre sur mes étagères, tellement je l’ai aimée.

gallery-1482175403-lego4
Source

Voilà, votre Honneur, je n’ai rien à ajouter à cette plaidoirie. Excepté que si vous relâchez cette bande de Lego fous pour un autre volet, j’irais le voir sans hésiter.

Un p’tit bonus pour achever de vous convaincre ?

8 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s