Throwback Thursday de Bettie Rose #9

Throwback Thursday (*) Numéro 9. Oui, oui, vous avez bien lu. Ça va, on ne va pas en faire une marmite.Que celui qui n’a jamais péché tout ça… Allez je vous sens frustrés au niveau des persiflages, alors convenons d’un arrangement : sur une échelle de 1 à 9, vous aurez le droit de laisser libre cours à vos moqueries à 10. Je vous laisse méditer là-dessus et que ceux qui ont compris me répondent en commentaires.

En attendant, allons plutôt voir le thème choisi par  Bettie Rose Books pour ce 16 mars.

livrejamais

Donc là, carrément, il faut s’auto-dénoncer en place publique. Aujourd’hui dans le Throwback Thursday c’est Confessions Intimes.

giphy

Le Livre Jamais chroniqué de June

Il y a bien un personnage dont je vous rebats les oreilles, en long, en large, en travers et même en diagonale. Et pourtant jamais au grand jamais, je ne vous ai chroniqué ses aventures. Ses 60 aventures (56 nouvelles et 4 romans) pour être exacte.

9782258108325
Copyright Editions Omnibus

Je sais. Je sais. Mea Culpa. C’est ma faute, ma très grande faute tout ça… Bon ça va ! Ne faites pas ces têtes non plus. On ne va pas en parler jusqu’à demain. Genre vous vous étiez rendus compte que cette chronique manquait ? Vous la cherchiez peut-être ?

what.gif
Merci Mimine pour ce gif splendide

De toutes façons, il semblerait que cette erreur soit en passe d’être réparée, grâce à l’aimable invitation de la part d’une copinaute. On en reparlera d’ici quelques temps.

Mais cette réponse était un peu facile et sans originalité. Alors je me dois de vous confesser un autre livre dont je ne vous ai point causé.  Et pourtant c’est un livre doudou qui fait partie de ma bibliothèque depuis mes treize ans. Un dont le dernier chapitre m’arrache toujours une larme. Un qui a signé une belle rencontre littéraire. Dans tous les sens du terme, ce livre est une madeleine de Proust, empli de la poésie de l’enfance. Si vous devez n’en lire qu’un de Daniel Picouly, lisez celui-ci. Vous saurez immédiatement si d’autres rendez-vous vous attendent avec cet auteur ou non.

Mon édition est vieille, craquelée. Elle a vécu, a souffert de l’humidité. Pourtant, elle a toujours sa place dans la bibliothèque, car elle me rappelle qu’avant d’être un dragon j’étais une Mohicane et que, moi aussi, j’avais un Champ de Personne.

Le film jamais chroniqué de June

dead-poets-society-one-sheet

Dead Poets Society. (1989) Réal Peter Weir

Souvent évoqué. Jamais chroniqué. Et pourtant tellement adoré.

whaaaaat

En réalité, je pense que j’ai du mal à chroniquer ce qui me touche profondément. A en parler non. A en faire une vraie chronique oui. Sans doute la peur de ne pas trouver les mots comme le démontre l’exemple suivant :

000530_af

Good Will Hunting. (1998) Réal. Gus Van Sant

Comment chroniquer ce film ? Qu’en dire, sinon qu’il est magnifique ? Et qu’il est impératif de le voir ?

Et ma foi, si vous avez un doute, mieux que mes mots qui n’en diront jamais assez, revoyez-le en mémoire de cet acteur merveilleux qui y fit une si magistrale prestation.

Ou pour ces deux-là qui ont cru si fort à leur rêve …

Happy Throwback Thursday et n’oubliez pas de jeter un oeil à la sélection des autres blogs participants :

  1. Bettie Rose Books
  2. La Tête en Claire.
  3. Alec A la Bibliothèque
  4. Le Charmant Petit Monstre
  5. Le Tanuki
  6. Pause Earl Grey
  7. Light And Smell
  8. Pop-corn and Gibberish
  9. La Tête dans les Livres
  10. Lady Butterfly
  11. Fan Actuel
  12. Le Brocoli de Merlin
  13. Ibidou

(*) Le principe en est le suivant : chaque semaine, le jeudi donc, notre flamand rose numérique propose un thème pour lequel les blogonautes doivent proposer une lecture correspondante.

14 commentaires

  1. Je suis bien d’accord sur les deux films, surtout pour Will Hunting, c’est très difficile d’en parler dans une chronique. Déjà à l’oral, comme ça en freestyle, c’est quasi impossible. J’pense que ça fait partie de ces films qui ne peuvent pas se raconter (parce que le résumé a un effet bateau alors que l’histoire pas du tout) mais se voir tout simplement.

    (PS: hein qu’il est magnifique ce gif ? J’en suis tombée amoureuse.)

    Aimé par 2 people

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s