La Balade de l’Enfant Gris.

Résumé.

9782863744444-001-XEditeur Fayard/Mazarine. Sortie : septembre 2016.

Prix : 18€

Il y a Jo’, le jeune interne en pédiatrie, optimiste résolu qui jusque-là s’en sort pas trop mal dans la vie.

Il y a No’, l’enfant gris dans la chambre 33, un petit farceur plein d’imagination qui s’entend avec Jo’ comme larron en foire. Mais à qui sa maman manque terriblement.

Il y a Maria, la mère que tout le service regarde de travers. Cette mère trop souvent absente à qui Jo’ en veut terriblement pour les larmes de No’.

Il y a le jour de la Déchirure qui va bouleverser la vie de Jo’ et le faire partir à la recherche de la vérité de Maria. Qu’est-ce-qui fait courir une mère ailleurs quand son petit garçon se meurt seul à l’hôpital ?

Mon avis.

Bouchez-vous les oreilles deux minutes, s’il vous plaît.

Bon sang de b… de m… !

Bien. Ce livre, je le redoutais. Avec un titre et un résumé pareils, il faudrait être truffe pour penser que ça va causer de souvenirs de vacances et de balades aux champignons. Je ne l’avais jamais lu Baptiste Beaulieu, mais je savais que ça allait faire mal, car il émane du monsieur quand il parle une forme d’humanité aiguë, de sensibilité sous le rire. Car, il sait faire rire, Baptiste Beaulieu. Mais il sait faire pleurer aussi. Et il nous en donne une démonstration magistrale.

La Balade de l’Enfant gris est un livre difficile à chroniquer. Presque impossible. Ça vous remue, ça vous bouscule, ça vous retourne l’âme comme une chaussette. Ça se lit et ça se vit au plus profond de soi. Ça ne se raconte pas.

C’est une mélopée triste et lancinante, un voyage poétique  et poignant qui vous raconte la vérité d’une femme, la vérité d’une mère. C’est toute la violence du drame d’une existence qui vous fiche une claque à vous retourner la mâchoire. C’est la difficulté d’être mère malgré tout, contre tout. L’impossibilité aussi d’être la mère que l’on exige de vous. C’est la liberté d’aimer, d’exister et ceux qui la bafouent, qui la violent. C’est l’intolérance et le machisme.

Et au centre de tout cela, il y a les secrets de Maria la quête improbable de Jo’ et un amour fou. Un amour inconditionnel. Il y a l’enfant gris.

La Balade de L’enfant Gris de Baptiste Beaulieu est sûrement l’un des plus jolis romans du monde, et l’un des plus incroyablement triste. Je l’ai terminé dans le noir, sans me rendre compte que la nuit était tombée, les joues rouges et brûlantes d’avoir pleuré sur cet enfant qui aurait pu mourir en pensant que sa maman ne l’aimait pas.

Devenir mère n’est pas une évidence. Pour certaines femmes, c’est un drame. Celui de l’histoire qui se cache derrière cet enfant. Ou celui d’un moment magique à la naissance qui ne se produit pas. Avec une incroyable sensibilité et un indéniable talent de conteur, Baptiste Beaulieu raconte ce drame, mais aussi celui des personnels soignants, notamment en pédiatrie, qui se retrouvent parfois ébranlés par des situations inconcevables. Avec douceur et poésie, il mêle tout cela dans ce roman bouleversant, fascinant, où il parvient malgré tout à distiller de l’espoir.

Quand j’ai terminé ce singulier voyage initiatique aux côtés de Jo’ et No’, j’ai eu l’impression d’avoir passé quelque chose d’insurmontable. Et cette Balade de l’Enfant Gris m’est apparue étonnement lumineuse.

9 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Mais oui ! OUI OUI OUI !
    Je l’aime tellement mais tellement fort ce mec…

    Tu liras son deuxième et tu te reprendras une claque phénoménale !

    Aimé par 1 personne

  2. pas pour moi, du tout 😉

    Aimé par 1 personne

  3. J’ai envie de le lire depuis tellllllllement longtemps ! J’ai hâte de le découvrir !

    Aimé par 1 personne

  4. Alec dit :

    Là je crois que je vais passer mon tour. Il a l’air bouleversant, mais je crois que ma sensibilité n’y survivrait pas 🙂

    Aimé par 1 personne

  5. Maned Wolf dit :

    Ouuuh, je le note immédiatement ! Et tant pis si je m’en remets pas, ça a l’air d’en valoir la peine 🙂

    Aimé par 1 personne

  6. Je l’ai lu aussi et il m’a fait pareil! ❤ ❤ ❤

    Aimé par 1 personne

  7. Mimou Cric dit :

    lisez lisez le c’est un mec extra baptiste vous ne pouvez que l’aimez encore plus quand vous l’avez lu !!!! j’a i tout lu de lui et croyez-moi question livres je suis exigente !!!!

    Aimé par 1 personne

  8. Kleber dit :

    Les livres de cet auteur sont des livres d’espoir , rires et larmes certainement mais surtout un grand sourire en l’humanité , après vous avez « la grande forme » et vive la Vie

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s