Et si on regardait… La Mante ? (ou pas !)

Petite innovation du jour : c’est l’ami July qui se colle à la chronique Série. Il a regardé La Mante, produite par TF1. A-t-il été convaincu ? Je vous laisse le découvrir ci-dessous, en tous cas, il avait bien des choses à vous raconter sur le sujet. Merci à lui de sa collaboration. 

*****

Ne sachant plus quoi regarder et dans un élan de désespoir, je me suis mis à regarder La Mante, série produite par TF1 et diffusée, à raison de 2 épisodes par soirée, les 4, 11 et 18 septembre 2017. La Mante, kesskecé ? C’est tout simple. Y’a Carole Bouquet qui joue le rôle d’une sérial killeuse (« une quoi ? », dirait-on dans La Cité de la peur) en prison pour des meurtres commis il y a 25 ans. Fred Testot joue son fils, policier qui réalise des infiltrations (comme mon kiné, mais c’est pas pareil). Aujourd’hui, La Mante a un copycat (on pourrait pas dire « copieur », sérieusement ? on est en francophonie, merde !), qui du coup reproduit exactement les meurtres commis il y a 25 ans, dans l’optique de sublimer l’œuvre de La Mante. La Mante acceptera d’aider l’enquête menée par un personnage joué par Pascal Demolon, à la seule condition que son fils, Fred Testot, appelé Damien dans la série, participe à l’enquête et soit son interlocuteur. Le pitch avait l’air assez alléchant et j’ai pris la peine de suivre les 6 épisodes de cette série diffusée sur TF1. Et Carole Bouquet, on la regarde rien que pour ses yeux, tandis que le regretté Roger Moore la regardait Rien que pour vos Yeux.

(Lire la suite ici sur SerieViewer)

On le voit cependant venir, l’enquête va ressortir un passé familial, qu’on aurait ressorti il y a 15 ans de cela lors d’une saga de l’été de TF1. Si le fond de l’histoire est du vu et revu, y’a un bon truc à en faire. Le problème est que les scénaristes se sont mis à 4 pour ça et qu’ils n’ont pas réussi à en faire quoi que ce soit, je m’explique.

Les épisodes sont malheureusement assez prévisibles (et je ne l’invente pas, une revue de tweets sur programme-tv.net dit la même chose…)[1]. En effet, on devine assez aisément (hormis le twist du dernier épisode, il faut bien l’avouer, même si par twist je n’entends pas « deviner qui est le tueur/la tueuse », ce qui est assez problématique pour une série policière ou qui prétend l’être) qui va  commettre tous ces meurtres. Les histoires familiales ajoutées et les rebondissements concernant celles-ci sont assez prévisibles et ma femme pourra vous dire que j’avais deviné ce qui se passerait. C’est fort dommage car l’idée de départ n’était pas mauvaise. Y’avait des idées mais elles sont mal exploitées. Pourtant, y’avait même Jacques Weber dans la série. Mais comment a-t-il terminé là ? Pour l’argent ? Il semble jouer tout simplement et réciter son texte sans le jouer. J’en suis arrivé, au bout du 5e épisode, à me dire que je me foutais de ce qui allait arriver. Carole Bouquet et Fred Testot, par ailleurs excellents comédiens (si, si, j’vous jure, je les admire en vrai, Carole est une merveilleuse comédienne, y compris dans le final de Sex and the City), qui semblent ici, comme Demolon, en mode automatique. Le chèque semble plus attirer Carole Bouquet que la perspective de résoudre le meurtre, tout comme Fred Testot a l’air aussi impliqué dans sa vie de famille qu’un élève de cinquième face à un exercice de latin. Et c’est bien ce que je reproche à la série. Et TF1 n’allait pas en aidant. Je ne sais pourquoi j’ai regardé, chose exceptionnelle, cette série en direct, sur la chaîne. Il y avait déjà beaucoup de publicité. Puis, les bandes-annonces nous prévenaient souvent trop de ce qui allait se passer dans l’épisode suivant. La bande-annonce de l’épisode 6 a même révélé qui était ce fameux copycat (alors que ce rebondissement, en plus, était presque trop facile, merci les scénaristes). On a beau rajouter un énième rebondissement après le fameux « qui est le tueur », celui-ci semble une fois de plus sorti de nulle part et la série perd de son charme.

Au final, il est dommage de voir ce qui a été fait d’un potentiel qui était assez intéressant. En effet, je pense (mais cela n’engage que moi) que prendre le téléspectateur pour un idiot n’arrange en rien le statut des séries en France. Mais apparemment, la ménagère de moins de 50 ans veut ça. Mais qui regarde encore TF1 ou France 2 à 21h tous les soirs ? Je ne l’ai fait ici que par exception, parce que ma femme rentrait de la zumba à 20h55 le lundi soir. Peu de gens regardent les séries françaises en temps et en heure et je pense, au-delà de la Mante qui est ici un faire-valoir de ma plaidoirie, que les facilités de scénarios ainsi que les diffusions n’arrangent pas le statut des séries françaises. Or s’il faut payer un abonnement Canal ou OCS pour voir des bonnes séries, c’est fort dommage. Du coup j’ai un abonnement Canal, mais y’a failli avoir des bons épisodes sur des chaînes en clair. Perdu. Je pense que, du coup, je vais retourner sur Canal, la saison 6 arrive sur Canal et est déjà disponible sur myCanal.

Comme dirait ma collègue qui corrige une mauvaise copie en tirant un trait dessus : « Allez, bisous ! »

July

[1] http://www.programme-tv.net/news/series-tv/161471-la-mante-tf1-la-fin-n-a-pas-beaucoup-surpris-revue-de-tweets/