Have you met Maggie ?

Ma question est rhétorique tant il semble évident que vous la connaissez. De Harry Potter à Downton Abbey, son visage et ses réparties nous sont devenus on ne peut plus familiers.

Lorsqu’un jour, on me demanda de nommer une héroïne que j’admirais, j’ai cité Minerva McGonagall. Indubitablement, je ne peux nier que mon choix a été influencé par son interprétation.

Au théâtre comme au cinéma, c’est une interprète hors-pair et une femme dotée d’une sacrée force de caractère.

So…

Have you met Maggie Smith ?

Fiche signalétique.

Violet

Nom complet : Margaret Natalie Smith

Profession : actrice/comédienne

Né le : 28 décembre 1934

Nationalité : britannique (origines écossaises)

Signes distinctifs : Au delà du temps. Une carrière exceptionnelle. Dame Commandeur de l’Ordre Britannique et Compagnon d’honneur, docteur Honoris Causa de l’Université de St. Andrews et de l’Université de Londres. Manie la baguette magique et la répartie cinglante comme personne.

Du théâtre au cinéma.

C’est sur les planches que Maggie Smith connaît pour la première fois le succès. Après avoir fait partie de la troupe de l’Old Vic à Londres, elle intègre celle du futur Royal National Theater. S’en suit un exil au Canada pour rejoindre la troupe de Stratford. Ibsen, Ionesco, Shakespeare, Cocteau, Wilde, elle écume les rôles classiques ou contemporains avec succès et dans les années 70-80, elle fait partie des vedettes des scènes londoniennes.

En 1958, le cinéma lui ouvre ses portes avec un premier rôle dans  Nowhere to go.A partir de là, elle enchaîne les rôles et les prestations saluées par la critique : Les belles années de Miss Brodie (1969/ Oscar de la meilleur actrice), California Hôtel (1978/ Oscar du  Meilleur Second Rôle féminin et un Golden Globe), Chambre avec vue (1986/ Golden Globe)…

Mais ce sont des rôles plus populaires qui vont la faire entrer dans le coeur du public et rayonner de façon internationale.

J’ai neuf ans en 1991 lorsque Maggie Smith va pour la première fois croiser mon chemin au cinéma dans Hook ou la revanche du Capitaine Crochet de Steven Spielberg. J’arrive trop tard déjà pour une grande partie de sa carrière mais ce rôle va la faire entrer dans mon coeur d’enfant à tout jamais.

Je la retrouve en 1992 en mère supérieure dans Sister Act où elle démontre un merveilleux talent pour la comédie. Qui d’ailleurs aurait-pu croire retrouver cette dame à l’air si sérieux dans cette comédie allumée ? Mais Maggie Smith semble à l’aise n’importe où et c’est bien là, la marque de son talent : sa diversité. Maggie Smith est une actrice tous terrains. Elle tire aussi bien son épingle du jeu en Lady Hester Random, veuve d’un ambassadeur britannique en Italie, avec des accointances politiques douteuses, face à Judy Dench et Cher (Un thé avec Mussolini, 1999) qu’en Mère supérieure d’un couvent accueillant une chanteuse de cabaret, donnant la réplique à Whoopi Goldberg.

Ce qui frappe chez Maggie Smith c’est l’expressivité de son regard. Il y a une intensité dans ces yeux-là qui ne peut laisser insensible et qui confère une forme d’aura à sa présence à l’écran. L’actrice sublime ses rôles et pour les Potterhead elle rendra le professeur Minerva McGonagall définitivement inoubliable.

Des moments restés d’autant plus forts dans la mémoire des fans que l’actrice se battait contre un cancer pendant le tournage des trois derniers épisodes de la saga. Il n’y a pas à dire Maggie Smith c’est une force de la nature.

Télévision : la révélation Downton Abbey.

Si Maggie Smith a peu tourné pour la télévision, il est indéniable que la série à succès Downton Abbey doit une grande part de son charme à son incarnation de la comtesse douairière de Grantham, Violet Crawley. Loin d’avoir la langue dans sa poche et pas toujours tendre, la comtesse a une façon bien à elle de rattraper ses torts (sans jamais reconnaître qu’elle en a) et de remettre tout un chacun à sa place.

Si les répliques de Violet sont un régal de fin gourmet, Maggie Smith s’est emparé du rôle avec une aisance éblouissante qui a définitivement rendu le personnage irrésistible. Il y a une telle finesse dans sa façon de modeler les répliques, une telle subtilité dans ses expressions, ses intonations, que la comtesse douairière de Grantham en devient une pièce d’orfèvrerie en matière d’interprétation.

Maggie Smith est un sacré personnage qui paraît avoir autant d’humour et de répartie à la vie qu’à l’écran. A chacun de ses personnages, elle apporte une touche très personnelle et reconnaissable, pourtant jamais elle n’aura deux interprétations identiques. Jouant des genres et des registres, elle a tracé une longue et riche carrière sur la scène comme à l’écran qui lui a permit de démontrer l’étendue de son talent. Elle fait, à mes yeux, partie d’une certaine classe d’acteurs britanniques, représentant l’excellence. Ces acteurs qui sont le gage de la qualité d’un projet par ce qu’ils sont capables d’apporter à eux-seuls.

Il est certain que le jour où nous perdrons Maggie Smith, nous perdront un fleuron du cinéma britannique et une personnalité hors du commun. Alors long live Dame Maggie Smith ! Puissiez-vous encore longtemps donner vie à des personnages pour notre plus grand plaisir.

A voir…

Pour terminer en beauté, je vous laisse sur ce petit florilège de bandes-annonces qui pourront, qui sait, enrichir votre PAV (Pile à visionner).

Have you met...

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

14 commentaires Laisser un commentaire

  1. Eeeeeet je reblogue, bien évidemment! ❤ Maggie je l'ai rencontrée dans le même film que toi, l'ai d'autant plus aimée qu'elle a incarné THE BADASS WITCH par excellence, et Violet n'a pu qu'entériner ce que je savais déjà: cette actrice est géniale.

    The Best Marigold Hotel et sa suite sont parfaits en grande partie grâce à elle, et je m'en vais mettre The Lady in the Van dans ma liste de films à voir, puisqu'il me fait de l’œil sur Netflix. 😉

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :