Les contes culinaires de la fée Myrtille : un régal !

Résumé

Myrtille, petite fée aux yeux prune du pays Merveilleux, est une divine cuisinière, insatiable de saveurs et de senteurs. Au fil des saisons, elle élabore mille recettes ingénieuses et succulentes pour faire danser les papilles (surtout des petits lutins) au gré des récoltes et des floraisons.

A travers de jolis contes, elle nous livre ses recettes magiques.

 

Mon avis

Voici un bien beau concept à destination des enfants comme des parents, qui réunit plaisir de la lecture, bien manger et éducation du goût. Dans les recettes de la fée Myrtille, on privilégie les produits de saison, si possible biologiques, mais notre jolie fée ne s’arrête pas là, elle propose des déclinaisons vegan, des alternatives sans lactose ou gluten.

Je ne suis pas une intégriste du bon, bio, sans gluten, sans gras, sans lactose etc… Cependant je trouve l’initiative intéressante car j’ai de plus en plus d’enfants dans mon entourage qui sont allergiques ou intolérants. Aussi c’est sympathique pour une maman d’avoir sous la main des idées originales et faciles à réaliser avec un lutin (dès 7 ans environ).

Même réflexion pour la cuisine vegan. Personnellement je ne suis ni pour, ni contre. Même si je modère ma consommation de viande puisqu’il n’est pas indispensable d’en manger tous les jours et encore moins à tous les repas. De fait, il est original et utile d’avoir de petites recettes alternatives comme celles qui sont proposées.

Les contes culinaires de la fée Myrtille se décomposent en trois tomes, de l’automne au printemps, pour privilégier les produits de saison. Chaque tome s’ouvre avec quelques conseils de sélection des produits, mais surtout avec le début d’un conte en rapport avec la saison. Ce conte s’émaille de recettes au fil des péripéties que vit notre violette fée, puisque la cuisine est sa botte secrète.

screenshot_20180405-1753291952006785262731010.png
Velours d’automne

 

Chaque recette est complétée par d’alléchantes photos régal des yeux, nanties de petites bulles d’informations, proposant par exemple une alternative pour les intolérants au gluten, une déclinaison vegan ou des informations sur la qualité nutritionnelle d’un ingrédient.

Recette d'hiver
Escalopes panées, boules de riz et julienne de radis noirs. (Contes d’Hiver)

En fin de tome, on retrouve un zoom sur un produit de saison (telles la fraise au printemps ou la pomme en automne) et  les potions et nectars du moment. De quoi faire le plein de vitamines et de bonne humeur.

J’ai grandement apprécié l’aspect cohérent et construit de l’ensemble, tout autant que son côté ludique. Ces contes culinaires proposent des alternatives et non des obligations. Inutile donc d’être vegan ou autre pour s’y atteler. Les recettes paraissent globalement faciles de réalisation, en particulier avec un enfant. Je tâcherais d’en tester une avec mon lutin pour vous en reparler.

Les atouts : 

  • L’éducation au bien manger : manger des produits vrais, de saison, variés.
  • La diversité des saveurs : apprendre le goût de façon ludique à un enfant.
  • L’univers du conte qui rend la cuisine attractive et lui donne un côté magique et merveilleux.
  • Le langage soutenu : le vocabulaire utilisé dans les contes est très soutenu, ce qui a l’avantage d’élargir celui du jeune lutin cuisinier ou de l’elfette cuisinière.
  • Les magnifiques photos qui mettent en appétit.

Des contes enchanteurs qui au fil des saisons mettent de la magie en cuisine pour le plaisir des petits et des grands. De quoi se faire du bien au corps et à l’esprit. Le tout à prix très doux. Chaque tome est disponible sur Amazon au prix de 5.99€ (liens ci-dessous).

Le seul bémol, ils n’existent encore qu’en format numérique, mais rassurez-vous une version papier est normalement prévue pour l’automne prochain.

Couverture-contes-culinaires-de-la-fée-Myrtille
Recettes d’automne: La forêt enchantée 
Couverture-contes-culinaires-de-la-fée-myrtille-web

Recettes d’hiver : La marquise des neiges

Couverture contes culinaires de la fée myrtille PRINTEMPS

Recettes de printemps : les sept nymphes