Have you met Stephen ?

Cet homme-là c’est l’un des joyaux de la Couronne britannique. Il est un incontournable, que dis-je un monument de l’humour so british et de la culture anglaise. Esprit curieux et cultivé, inventif il se lasse pas de démultiplier les talents : humoriste, scénariste, auteur, acteur, présentateur, réalisateur, journaliste et militant… ce n’est plus un homme c’est un couteau suisse ! Excepté qu’il est britannique.

C’est donc un portrait d’envergure (1.96, c’est peu de le dire !) que je vais devoir tracer dans ce Have You Met, aussi je vous demande par avance votre indulgence si je dois survoler ou omettre des détails afin de ne pas le rendre indigeste. Maintenant sans plus attendre, plongeons dans le vif du sujet

Have you met Stephen Fry ?

 

Fiche signalétique

Nom complet : Stephen John Fry

Profession : humoriste, scénariste, auteur, acteur, présentateur, réalisateur, journaliste

Né le : 24 août 1957

Nationalité : britannique

Signes distinctifs : personnalité hors du commun.

Have you met Stephen Fry ?

Stephen Fry c’est avant tout une stature monumentale. Un physique qui ne passe pas inaperçu. Un regard malicieux et triste. Et une nonchalance toute britannique.
Il n’y que Stephen Fry pour incarner Mycroft Holmes dans le Sherlock Holmes de Guy Ritchie, nu comme au jour de sa naissance, lisant le journal avec style et désinvolture, sans que  personne ne hurle au scandale.

De fait, il est le seul avec Mark Gatiss, à pouvoir apporter une telle couleur au personnage de Mycroft, sans pour autant porter atteinte au canon. D’un autre acteur, ce serait saugrenu ou vulgaire, mais avec la classe de Stephen Fry c’est un hommage. Mais il n’y a là rien de surprenant lorsqu’on sait que, outre son amour pour Oscar Wilde et la littérature anglaise en général, l’acteur est aussi un sherlockian.

Avec 35 ans d’une carrière débutée en 1981, sa filmographie télévisuelle et cinématographique semble sans fin. Aussi polyvalent en tant qu’acteur que dans le reste de sa vie, on  le croise dans une multitude de rôles différents : de Peter’s Friends (1992) sur lequel il travaille avec son ami Kenneth Branagh, à Love and Friendship (2016), en passant par la trilogie du Hobbit (2012 à 2014), Alice au Pays des Merveilles (2016),  et bien évidemment  Un poisson nommé Wanda (1988).

Il fait également de nombreuses apparitions et clins d’oeil dans des séries comme dans FortysomethingAmerican Dad, 24h chrono et de façon plus régulière dans Bones. Sans oublier Blackadder II, produit par la BBC.

Mais c’est dans l’inoubliable V for Vendetta qu’il emporte mon coeur avec le rôle de Gordon Dietrich. Tout en simplicité, il est bouleversant. L’écho entre le rôle et certains éléments de sa propre vie ne peut que rendre cette interprétation d’une sincérité désarmante. [1]

Inclassable, il se glisse avec une honnêteté déconcertante dans chaque rôle, grand ou petit où il parvient à faire oublier l’homme derrière le personnage.

En 1997, il marque les esprits avec son interprétation d’Oscar Wilde, dans le film éponyme de Brian Gilbert. Un rôle dont certains diront qu’il était fait pour l’interpréter.

Le petit monde de Stephen Fry : parcours insolite pour génie caustique

Le parcours de Stephen Fry commence de façon chaotique, probablement à cause des troubles dont il souffre. En effet, l’acteur a révélé souffrir de bipolarité et a même réalisé en 2006 un documentaire sur ces troubles pour BBC 2. Il obtient pourtant son diplôme de littérature anglaise du prestigieux Queen’s Collège de Cambridge.

La verve et la plume

L’écriture occupe dès le départ une place prépondérante dans l’univers de Stephen Fry. Pièces de théâtre, scénarii, chronique pour The Guardian, Tatler ou The Daily Telegraph, autobiographie et romans, là encore aucun genre ne semble lui échapper. Aussi particulière que le personnage, sa plume ne manque ni d’humour, ni de charme, ni d’intelligence et l’un des exemples les plus connus est Making History (le Faiseur d’histoire) où il imagine ce que pourrait donner l’Histoire si on parvenait à empêcher la naissance d’Hitler.

Mais c’est son humour délicieusement absurde qui va lui ouvrir les portes de la notoriété. Et pour cela il va lui falloir un partenaire de jeu. C’est à Cambridge qu’il trouve celui qui va devenir un ami de toujours : Hugh Laurie.

A little bit of Fry and Laurie

Si le tandem n’en est pas à son coup d’essai, c’est en 1987 que ce qui deviendra le show  A little bit of Fry and Laurie fait son apparition sur la BBC. Le show se présente sous forme d’épisodes eux-mêmes constitués de saynètes. Quatre saisons de 26 épisodes furent ainsi diffusées de janvier 1989 à avril 1995. Un petit bijou d’humour anglais jouant sur l’absurde et les calembours, que je vous laisse apprécier par vous-même.

Le programme connaît une popularité certaine et verra nombre de guest y faire un passage dont Rowan Atkinson of course. Le show contribue à faire connaître le duo et cet humour particulier restera la marque de fabrique des protagonistes. En particulier de Stephen Fry connu pour son sens de la formule et ses saillies parfois piquantes sur Twitter.

Les deux comparses se retrouvent d’ailleurs dans une autre série diffusée entre 1990 et 1993 sur ITV, Jeeve & Wooster.

Multiples activités

Stephen Fry est un personnage incontournable de la culture britannique, tout simplement parce-que, outre son charisme et son talent, il est omniprésent.

Il enregistre des audiobooks (Harry Potter notamment), fait la narration de jeux vidéos (Harry Potter again) et de documentaires, interviewe Tony Blair et fait différentes interventions ou séries pour BBC Radio 4, donne un coup de main à son ami Kenneth Branagh pour l’adaptation de La Flûte Enchantée, assiste au (second) mariage du Prince Charles, est ami avec Hugh Laurie, Emma Thompson,  Rowan Atkinson, s’engage politquement, co-anime une émission de culture générale dénommée Quite Interesting (Q.I) dont le seul équivalent en France selon Axel O.D [2] serait le Burger Quiz d’Alain Chabat et accessoirement tacle l’Eglise en interview avec une classe inimitable.

All i can say about Stephen Fry

Stephen Fry est un personnage, à n’en pas douter. Un homme excentrique certes, mais indéniablement talentueux. On ne peut qu’être impressionné par les multiples domaines où il exerce ses compétences avec talent et/ou par son immense culture. Si l’homme est un fervent admirateur d’Oscar Wilde, son esprit brillant et sa verve ne sont pas sans m’évoquer parfois le Cyrano d’Edmond Rostand.

« Philosophe, physicien,

Rimeur, bretteur, musicien,

Et voyageur aérien,

Grand riposteur du tac au tac, […]

Cyrano de Bergerac, Acte V, scène 6

Il y a un peu de cela en Stephen Fry. Dire que j’admire cet homme-là serait peu dire et il me faudrait plus qu’un tour pour vous en parler correctement. J’espère  au moins vous en avoir fait découvrir un peu plus à son sujet, même si je ne doute pas qu’il recèle encore bien des mystères. Puisse-t-il nous étonner, nous faire rire, nous émouvoir encore longtemps.

stephenfry
source

En attendant, je suis sûre que vous ne serez pas opposé à une petite leçon d’étiquette anglaise, façon Stephen Fry

Sources

  • Postface de Axel O.D,  Le Faiseur d’histoire, Edition les Moutons Electriques, 2009.
  • Stephen Fry, fiche Wikipédia (eng/ fr)
  • Stephen Fry, fiche Allociné
  • Stephen Fry, fiche IMDB

[1] A l’instar du personnage de Gordon, Stephen Fry a tenu secrète son homosexualité au moins pendant toute sa scolarité. Il s’est d’ailleurs de nombreuses fois indigné des aspects « homophobes » de nombreuses religions.

[2] Postface du Faiseur d’histoire, dans l’édition des Moutons Electriques de 2009.

Have you met...

juneandcie View All →

“Eventually everything connects - people, ideas, objects. The quality of the connections is the key to quality per se.” Charles Eames

2 commentaires Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :